Dimanche 25 février 2018

critique d’art

Paul Ardenne au Mai du Livre d’art

L'ŒIL

Le 14 février 2008

Au Mai du Livre d’art, les livres se suivent mais ne se ressemblent pas. L’image au corps (éd. du Regard) en est un bon exemple. Evidemment, le corps est à la mode mais Paul Ardenne, écrivain et critique depuis 11 ans dans la revue Art Press, en donne sa version, nouvelle et originale. Dans son sous-titre « Figures de l’humain dans l’art du XXe siècle », le maître de conférences à l’Université Picardie d’Amiens en histoire de l’art contemporain raconte avant tout ce que fut le fil directeur de la création. Ses écrits passés (L’art dans son moment politique, éd. La Lettre Volée, 2000) ou à venir (L’Art contextuel, éd. Flammarion) comme son exposition « Expérimenter le réel » (Moulins Albigeois à Albi), lui ont permis d’approfondir ce thème. Car, du cubisme à l’art virtuel d’aujourd’hui, le « corps de gloire » s’est peu à peu transformé jusqu’à « disparaître ». Mais avant tout, comme le raconte Paul Ardenne dans cet ouvrage remarquablement écrit et illustré, « ce livre est une promenade ».

Paul Ardenne, L’image au corps, éd. du Regard, 350 p., 250 ill., 225 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°526 du 1 mai 2001, avec le titre suivant : Paul Ardenne au Mai du Livre d’art

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque