Lundi 10 décembre 2018

designer

Patrick Jouin,ne pas trop en dire

L'ŒIL

Le 1 mai 2000 - 644 mots

Patrick Jouin n’est sorti de la galaxie Starck que depuis un an. Mais il n’a pas chômé. Ni pendant son année chez Thompson où il réalise sous la direction du maître la radio Don O, ni durant les cinq années à l’agence où il travaille au département mobilier. La chaise Toy qu’il a dessinée avec Starck le fait remarquer par le V.I.A. et débouche sur sa collaboration avec l’entreprise Fermob, pour la chaise Facto, puis avec l’éditeur Roset pour lequel il crée le canapé-lit Morphée. Le travail s’enchaîne donc rapidement. Sa pensée majeure se résume à « ne pas trop en dire ». Une discrétion très peu starckienne ! Patrick Jouin écarte systématiquement l’excès, tout ce qui peut se faire remarquer. Pas de cabotinage, pas de démonstration. Ses meubles veulent s’imposer en douceur, sans que l’on y prenne garde, pour ce qu’ils sont, non pour ce qu’ils véhiculent. Une définition de l’élégance. Ses objets sont empreints d’une certaine courtoisie, auréolés d’une sorte de grâce. Il trouve toujours le moyen de mettre l’accent sur le détail, l’accident, l’astuce, le petit rien qui change tout, métamorphosant un objet banal en objet poétique. Une légère dérive, presque invisible, et l’objet bascule, s’enrichit d’une délicieuse aura. Ainsi le canapé-lit Morphée, est constitué de différents types de mousses, elles-mêmes de différentes densités pour que le confort du canapé égale le confort du lit (ce qui est un défi presque impossible, l’un des deux gagne toujours sur l’autre). Voici donc un matelas plat qui, en se relevant, se plie et prend la forme assise du canapé grâce à un petit accoudoir qui, comme par enchantement, s’y dessine. Ce petit truc, cette astuce mécanique (un pied de lit qui en se relevant devient poussoir) lui permet d’assumer immédiatement la fonction archétypale d’un canapé. « J’ai joué avec la souplesse du matelas, qui n’est plus ce que l’on cache, mais le canapé lui-même. Dans ce cas la fonction et le dessin sont à la fois imbriqués l’un dans l’autre, et gommés l’un par l’autre. Le concept devient le produit. Quand on veut seulement montrer l’idée qu’on a eu, c’est raté ! » Sa rencontre avec le restaurateur Alain Ducasse est également une belle aventure, l’histoire d’une connivence heureuse, spirituelle. Il a dessiné pour lui peut-être son « best » du moment : les assiettes Wave, à la fois plateau, assiette et bol, créées pour le restaurant Le Bar le Bœuf à Monaco où Ducasse ne sert que du bar et du bœuf. Une faïence épaisse, tactile, mate, couleur naturelle pour un plateau en forme de nappe figée, soulevée uniquement dans un coin. Cet unique endroit relevé permet d’y poser un couteau. Un objet presque zen, dont le léger mouvement en vague donne vie et poésie à l’objet, tout en lui apportant aussi une nouvelle fonction. Pour Jouin le luxe est là, loin des dorures habituelles. Avec Jean-Marie Massaud et Thierry Gaugain, il a conçu Luxlab pour réfléchir à de nouvelles façons d’envisager le luxe aujourd’hui dans la vie quotidienne. Plutôt avec un besoin de ce qui est essentiel, un retour aux rapports avec la nature, comme pour ce tapis de gazon frais à inclinaison variable, prototype présenté en janvier 2000 au dernier Salon du Meuble de Paris. Patrick Jouin a aussi quelques réalisations plus « utopiques » à son actif, comme le gazon (toujours lui) sur le toit de la voiture-galerie mobile de Laurence Azout ou la table éphémère en bloc de glace pour Foodlab à la Fondation Cartier, histoire de démontrer qu’il allie imagination et esprit. Quelques projets superbes : une vraie voiture pour une grande marque française, une boulangerie-épicerie ouverte au public fin juin 2000, toujours pour son complice Ducasse, un canapé pour Moderno présenté au Salon du Meuble de Milan d’avril 2000. Enfin il participe au concours de réaménagement du Drugstore Publicis des Champs-Élysées avec l’architecte algérois Imaad Rahmouni...

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°516 du 1 mai 2000, avec le titre suivant : Patrick Jouin,ne pas trop en dire

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque