Vendredi 30 octobre 2020

Parti en fumée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 juin 2002 - 98 mots

Dans la journée du 11 juin, un incendie a totalement détruit le plus grand musée privé d’Arabie saoudite. Les dégâts matériels sont estimés à 27 millions de dollars (28,47 millions d’euros). Installé à Djeddah (sur la mer Rouge) en 1985, le musée, qui porte le nom de son fondateur, Abdelraouf Hassan Khalil, contenait quelque 13 500 objets d’art islamiques, saoudiens et étrangers, dont certains dataient de l’âge de pierre. Les propriétaires ont écarté la thèse du sabotage, mais les autorités ont ouvert une enquête sur l’origine du sinistre, qui, selon le quotidien Okaz, serait dû à un court-circuit.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°152 du 28 juin 2002, avec le titre suivant : Parti en fumée

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque