Samedi 24 février 2018

Art et communication

Opel : l’alliance de l’art et de la technologie

Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2009

\"Tout a commencé lorsque les hommes se sont dit qu’en associant art et technologie, on pourrait améliorer la qualité de la vie. La nouvelle Opel Vectra est née de cette idée\".

C’est sur ces mots que s’ouvrait le film pour le lancement de la nouvelle berline du constructeur, il y a un an. Pour la première fois, Opel faisait référence à l’art. Les annonces presse paraissaient sous la signature "L’art du mouvement" et montraient des œuvres de Arp, Roussel, Croke, Tao, ou un canapé de Jasper Morrison, associées à la voiture. L’avance technologique, le design du véhicule dans lequel chaque détail – comme dans l’art – compte, ont inspiré cette stratégie. Le concept "la fonction définit la forme" de l’école du Bauhaus en a déterminé l’esprit. Cette année, pour le lancement de la version break de la Vectra, Thomas Stern, directeur de création de l’agence Mc Cann Erickson, chargée de la communication publicitaire de la marque, a recherché le lien entre l’art, l’architecture et l’automobile. Réponse : les routes, de toute évidence, et parmi elles, les ponts et les tunnels. Le lien conceptuel était trouvé. Le parallèle entre deux œuvres d’art "utiles", un pont et une voiture, était né. Chacun aura compris le choix du pont, plus esthétique et plus facile à mettre en images qu’un tunnel. Restait à trouver un beau pont. Le Pont de Normandie n’étant pas "disponible", et la lumière pré-impressionniste de la région n’étant pas très adaptée, c’est le Sunshine Skyway Bridge à Tampa, en Floride, construit par le célèbre Figg Engineering Group, qui fut retenu pour le tournage du film. À l’occasion du lancement du modèle, au premier trimestre 1997, cette campagne sortira dans tous les pays d’Europe, et certains éléments seront exploités au Japon, en Extrême-Orient et en Amérique Latine. Ce sont donc quatre annonces presse et un film en version 30, 45 et 60" qui ouvriront la route du marché mondial à l’Opel Vectra Break.

Agence : Mc Cann Erickson
Directeurs de création : Thomas Stern, Philippe Royer
Directeur artistique : Bertrand Gruyer
Concepteur-rédacteur : Nathalie Pesce
Réalisateur : John Saint Clare
Production : New Dawn Prod.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°32 du 1 janvier 1997, avec le titre suivant : Opel : l’alliance de l’art et de la technologie

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque