Dimanche 8 décembre 2019

Art contemporain

Nouveau « voyage en capsule » pour Abraham Poincheval

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 6 juin 2018 - 67 mots

Aurignac (Haute-Garonne). L’artiste performeur s’est enfermé le 2 juin pour une semaine dans le sarcophage exigu d’une statue d’homme-lion, reproduction d’une statuette du paléolithique taillée dans une défense de mammouth par les premiers Homo sapiens arrivés en Europe.

« C’est la plus ancienne statue anthropomorphe connue », explique Joëlle Arches, la directrice du Musée de l’Aurignacien – spécialisé dans la préhistoire –, qui a passé commande à l’artiste marseillais.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°503 du 8 juin 2018, avec le titre suivant : Nouveau « voyage en capsule » pour Abraham Poincheval

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque