Lundi 17 décembre 2018

designer

Nestor Perkal, l’homme-orchestre

L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 627 mots

Nestor Perkal est un homme-orchestre. D’ailleurs il l’avoue lui-même : « J’ai besoin de faire trente-six choses à la fois ». Ses qualités multiples sont effarantes. Fédérateur, coordinateur, organisateur, médiateur, accompagnateur, moteur, accoucheur, chercheur, innovateur... et enfin créateur. Il nous est venu d’Argentine avec un regard forcément neuf et des couleurs plein la tête.

Architecte DPLG, il a vite compris que ce qui le passionnait n’était pas l’extérieur des maisons, mais l’intérieur. Le quotidien de l’habitat. Il a donc tout de suite fait appel à la fois à des objets créés par lui-même mais aussi à ceux des autres. La création collective a pour lui un sens important. Au début des années 80, il ouvre donc un magasin dans le Marais pour montrer ce qui, en France, est encore inconnu : le travail du groupe Memphis. Mais ce nouvel état d’esprit fait peur aux Français, trop insolite, trop hétérogène, trop « voyant », trop loin du bon goût. Encore pionnier, il édite de nombreux jeunes designers français à leurs débuts avec sa collection d’argenterie Algorithme, devenue aujourd’hui un mythe. Mais s’il est fait pour stimuler la curiosité des autres, il n’est pas vraiment fait pour vendre. Il enseigne alors (ce sera l’école Camondo, l’école des Beaux-Arts de Limoges, de Saint-Étienne), il dirige des workshops, puis, il s’attelle à un formidable projet, sans savoir qu’il va réussir à Limoges, ce que l’on n’arrive pas à réaliser à Sèvres. Ce sera la mise sur pied du CRAFT, Centre de Recherche sur les Arts du Feu et de la Terre. Notez bien le mot « recherche », il n’est pas gratuit. Pour Perkal, le mot recherche = solution = réalisation. Comme il est un designer au sens large qui s’intéresse aussi bien à l’artisanat qu’aux techniques les plus pointues, à la pièce unique autant qu’aux pièces de série, le CRAFT se voudra dès ses débuts très complet, axé sur tout ce qui concerne la céramique dans sa plus grande variété, et pas uniquement celle de Limoges ! Ses invitations vont dans deux directions. D’une part il sollicite des artistes curieux de se familiariser avec ce matériau. Ainsi Martine Aballéa, Wim Delvoye, Anne et Patrick Poirier, Nathalie Du Pasquier et l’extraordinaire espagnol Javier Perez, font des œuvres tout à fait inattendues. D’autre part des designers viennent y faire des recherches poussées. Ainsi Sylvain Dubuisson crée un stylo, Martin Szekely un vase magnifique et un dessous de plat pour Bernardaud, mais aussi une drôle de tuile, Mariscal une salle de bain luxuriante, Ron Arad une cuvette de WC, Ingo Maurer bien sûr une lampe... Ross Lovegrove met au point une curieuse brique (en « barbotine d’alumine »), translucide, semblable à une éponge, avec des qualités acoustiques inhabituelles. Cette grande innovation lui permet de construire un espace appelé Earth & water, lieu de méditation à la forme courbe. Toutes ces expériences, déclinées suivant leurs différentes étapes, accompagnées de beaucoup de dessins, de quelques « ratages » aussi, sont présentées à l’exposition « Présence de l’objet » au Passage de Retz à Paris, jusqu’au 12 novembre, avec un superbe livre édité par les éditions Gardette. Perkal montre aussi, pendant la Biennale de design de Saint-Étienne (du 7 au 15 octobre) toujours le travail du CRAFT en mettant plus en relief sa démarche et les mille possibilités de la céramique. Nestor Perkal n’abandonne pas pour autant son design personnel.
Il expose en janvier 2001 à Paris, à la galerie Chez Valentin, avec ses complices Pierre Charpin, Éric Jourdan et Delo Lindo, un mobilier étrange, sans fonction bien définie ! Enfin, il règne cette fois tout seul, à la galerie Peyroulet en avril ou mai 2001. De plus, la lampe qu’il avait projetée tout au début de sa présence au CRAFT va être éditée par Arcodif.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Nestor Perkal, l’homme-orchestre

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque