Designers

Naço, des Trois Suisses à Notre-Dame de Paris

L'ŒIL

Le 23 juin 2008

L’un est Français, l’autre Argentin. Et voilà qu’Alain Renk et Marcelo Joulia se rencontrent sur les bancs de l’école d’architecture UP6. En 1990, diplôme en poche, ils fondent Naço. Un drôle de nom, qui veut dire « intuition » en dialecte Guarani, pour une sacrée paire de créateurs. Les idées comme les interrogations fusent. L’architecture mène à tout : design, mobilier, agencements, concepts de marques (Kookaï, Club Med...) ou catalogues d’expositions... Mais aussi architectures, avec la Cité numérique de Villeneuve d’Ascq (1994-1997) réalisée pour une filiale des Trois Suisses, ou encore des maisons pour des particuliers. Douze ans après leur première exposition, les voilà à la galerie VIA. Les deux compères, si différents et si proches, montrent leur travail d’architectes comme des objets réalisés aux côtés d’artisans. Mais les « échangeurs d’idées », tels qu’ils se définissent, poursuivent aussi avec passion des projets éphémères, par exemple les flèches qu’ils voudraient bien dresser sur les tours de Notre-Dame de Paris.

VIA, 33, avenue Daumesnil, Paris 75002, tél. 01 46 28 11 11, jusqu’au 10 janvier.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°511 du 1 novembre 1999, avec le titre suivant : Naço, des Trois Suisses à Notre-Dame de Paris

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque