Dimanche 25 octobre 2020

Mécénat pour Herculanum

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 octobre 2000 - 119 mots

L’Institut Packard Humanities, fondation de la société américaine Hewlett Packard, leader mondial de l’électronique, et présidée par Dave Woodley Packard, envisage de financer la restauration complète des ruines d’Herculanum.

La cité antique, engloutie avec Pompéi sous une coulée de lave lors de l’éruption du Vésuve en 79, subit depuis plus d’un demi-siècle les dégradations involontaires des touristes. À travers sa fondation, le magnat américain entend financer la remise en état de centaines de maisons, de thermes, de boutiques, de rues et de villas. Confirmant son intérêt pour la ville antique, l’Institut Packard Humanities a chargé une équipe de spécialistes d’élaborer un projet pilote de sauvegarde à soumettre aux institutions italiennes. Les différents acteurs se rencontreront dans les prochains mois.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°112 du 6 octobre 2000, avec le titre suivant : Mécénat pour Herculanum

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque