Samedi 17 novembre 2018

Marike Gauthier, passage obligé

L'ŒIL

Le 1 avril 2003 - 370 mots

La jeune maison d’édition Le Passage, créée début 2002 par Marike Gauthier dont on a pu suivre et apprécier le parcours d’abord chez Citadelles-Mazenod puis, ces dix dernières années, à la tête de la branche française d’Abbeville Press, a réussi un tour de force : trouver une visibilité et un public en moins d’un an, au fil de quelque vingt-quatre titres déjà publiés.
La spécificité du Passage, qui réunit autour de Marike Gauthier une équipe de trois personnes (Yann Briand, chargé d’édition, Barthélémy Chapelet, chargé de la gestion, Michèle Latraverse, attachée de presse), vient d’une approche tout à la fois modeste et exigeante. Peu de beaux livres illustrés grand format, même si Le Passage en a publié et projette d’en publier quelques-uns – comme un ambitieux ouvrage sur Beuys, texte de Jean-Philippe Antoine, sur lequel l’équipe travaille actuellement et qui réunira quelque cent quinze illustrations. Ce type d’ouvrage, d’un budget élevé (quarante-cinq mille euros pour trois mille exemplaires), est difficilement rentable pour une « petite maison », le compte d’exploitation étant d’emblée « plombé » par les droits patrimoniaux, les droits de reproduction et les locations d’ektachromes qui représentent dans le cas présent le tiers du coût total de l’ouvrage. Le Passage a donc choisi de s’orienter vers des collections thématiques réunissant soit des textes littéraires (Louise s’habille, une autobiographie imaginaire de l’éditeur Adam Biro, L’Écho du Val, de Daniel Percheron), soit des essais érudits (Miaulique de Jean-Claude Lebensztejn, cf. L’Œil n° 545 ; Désirs inassouvis, Dali, du purisme au surréalime de Jean-Louis Gaillemin, cf. L’Œil n° 541),
des catalogues et des guides (Le Vertige des images, la collection Maciet de Jérôme Coignard, cf. L’Œil n° 544 ; Cintres/Hangers de Daniel Rozensztroch), ou encore des « romans policiers » subtils et atypiques (Webcam d’Adrien Goetz, Rouge Abattoir de Gilda Piersanti, Un bon président de Philippe Colin-Olivier).
On annonce une dizaine de titres nouveaux, parmi lesquels, dans la collection « Essais beaux-arts », La Leçon de peinture du duc de Bourgogne et Fénelon, Poussin et l’enfance perdue, d’Anne-Marie Lecoq et Dies irae, Michel-Ange et la voûte de la chapelle Sixtine, de Marie-José Mondzain.

PARIS, Le Passage, 2 rue de la Roquette, XIe, tél. 01 48 07 57 66. Diffusion/distribution Le Seuil.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°546 du 1 avril 2003, avec le titre suivant : Marike Gauthier, passage obligé

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque