Dimanche 25 février 2018

Principauté

Marie-Claude Beaud débarque à Monaco

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 3 mars 2009

Marie-Claude Beaud devrait prendre les rênes du Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) dès le 1er avril. Elle succède à Jean-Michel Bouhours, dont le contrat n’a pas été reconduit. La nomination de cette ancienne directrice du Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (Mudam) à Luxembourg devrait relancer le projet d’un grand musée monégasque.

MONACO - Le projet du Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) semblait définitivement ensablé depuis la non-reconduction en mai 2008 de son ancien directeur Jean-Michel Bouhours. Ce, d’autant plus que l’idée d’une construction architecturale « griffée » sur l’extension maritime qu’avait initialement projetée la Principauté était elle aussi tombée à l’eau en juillet dernier. Raison alors invoquée par le gouvernement monégasque ? Une collection insuffisamment dense pour occuper les 15 000 m2 d’un bâtiment phare susceptible de reproduire l’effet Bilbao dont rêvait alors le Rocher. L’argument semble spécieux car le projet muséographique imaginé par Jean-Michel Bouhours nécessitait une dizaine de milliers de mètres carrés. « C’est uniquement grâce à cette ambition que j’ai obtenu des dépôts de collectionneurs privés pour constituer un fonds intéressant », avait alors confié le conservateur au quotidien Le Monde. Interrogé par notre site Internet www.artclair.com, celui-ci avait attribué sa disgrâce au jeu politique monégasque. À Monaco, les tergiversations excèdent le domaine de l’art puisqu’en décembre 2008, c’est l’ensemble du projet d’extension maritime qui a été suspendu.

Poisson d’avril
Revisitée à la baisse, l’idée d’une grande institution avait perdu en vision comme en ambition. La donne risque de changer car d’après nos informations, l’ancienne directrice du Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (Mudam) à Luxembourg devrait prendre les manettes du NMNM dès le 1er avril. Après son départ du Mudam, Marie-Claude Beaud a été l’an dernier conseillère de Puma. La marque du groupe PPR avait créé une division Puma Visions pour des projets de mécénat, parmi lesquels le sponsoring de l’exposition des artistes afro-américains chez les Rubell à Miami en décembre dernier ou celle de Hussein Chalayan actuellement au Design Museum de Londres. Puma devait aussi être le sponsor principal de la Biennale de Venise, mais la crise et le choix de recentrer l’activité de mécénat sur l’Afrique auront eu raison de cette visée. Marie-Claude Beaud mit fin à sa collaboration avec la marque en décembre. Proche de la princesse Caroline et du prince Albert II, celle-ci n’arrive pas en terre inconnue. Vice-présidente depuis cinq ans du conseil artistique du Prix international d’art contemporain de la Fondation Prince Pierre de Monaco, elle avait aussi figuré dans le jury qui avait nommé Jean-Michel Bouhours en 2003. Le conseiller du gouvernement pour l’Intérieur, Paul Masseron, n’a pas souhaité commenter cette information.
Pour l’heure, la collection monégasque, qui compte un gros noyau d’œuvres de Kees van Dongen, devrait être relocalisée en 2010 dans les 1 000 m2 de la Villa Paloma, située à l’entrée du jardin exotique et actuellement en rénovation. Le personnel du NMNM devrait lui être logé à une centaine de mètres de la Villa, dans la future opération immobilière Teotista du boulevard Hector Otto. La Villa Sauber pourrait aussi faire partie du dispositif de redéploiement du fonds. Cet éparpillement dans la ville tient décidément plus de la chasse aux trésors que de l’effet Bilbao !

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°298 du 6 mars 2009, avec le titre suivant : Marie-Claude Beaud débarque à Monaco

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque