Mercredi 28 octobre 2020

Manhattan, le 101e site du World Monuments Fund

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 octobre 2001 - 206 mots

Manhattan, le 101e site du World Monuments Fund. Jusqu’à maintenant, le désastre qui s’est abattu sur le quartier de Manhattan n’avait pas encore été évoqué en termes de patrimoine.

C’est pourquoi le World Monuments Fund (WMF) a ajouté, de façon exceptionnelle, à sa liste 2002 des cent monuments les plus menacés dans le monde, un 101e site : le centre historique du sud de Manhattan. Faisant appel à des sponsors privés et publics, le WMF, siègant à New York, entend apporter à Manhattan une assistance technique permettant de préserver l’intégrité architecturale des structures subsistantes, d’aider au dégagement des décombres et à la documentation du site. S’étendant sur près de 4 km2, la zone, divisée en six quartiers, est occupée par quelque 65 monuments importants. Avant d’être inscrit sur la liste du WMF, fondé en 1965, les sites sont sélectionnés par le ministre de la Culture du pays concerné, les ambassades américaines, des associations de protection du patrimoine ainsi que par l’Icomos (Conseil international des monuments et sites). Destinée à attirer l’attention internationale sur les édifices ou les sites en danger, voire sinistrés, la liste regroupe des monuments tels que la cathédrale de Beauvais, la Grande Muraille de Chine ou encore la Vallée des rois en Égypte.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°135 du 26 octobre 2001, avec le titre suivant : Manhattan, le 101e site du World Monuments Fund

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque