Dimanche 18 février 2018

Métiers d’art

Maître verrier

Le Journal des Arts

Le 14 février 2008

Verrier à la main ou au chalumeau, décorateur ou tailleur graveur sur verre, vitrailliste : les métiers du verre sont aussi nombreux que les techniques permettant de travailler ce matériau. Parmi toutes ces spécialités, le JdA a choisi de consacrer sa rubrique « Métiers d’art » à celle qui concerne le vitrail. Chargé de d’assurer la conservation et la restauration des vitraux anciens, le maître verrier intervient de plus en plus fréquemment dans la création de vitraux contemporains.

L’orientation vers les métiers du verre peut se faire dès la fin de la classe de troisième en préparant un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) arts et techniques du verre. Plusieurs options sont alors possibles dont celle de vitrailliste. Cet apprentissage technique permet d’acquérir en deux ans les connaissances de base : réalisation de vitraux par coupe, mise en plomb, assemblage et pose d’éléments en verre plat teinté. L’exercice de cette profession nécessite cependant de longues années de pratique, il est donc conseillé de poursuivre ses études par un brevet des métiers d’art (BMA). Ce diplôme offre un complément de formation qui permet aux élèves de réaliser des travaux hautement qualifiés, et d’accéder ainsi, par la suite, à un statut plus élevé.

Certaines écoles d’art proposent également une formation dans ce domaine. L’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art Olivier-de-Serres (Ensaama) délivre au bout de deux ans un diplôme des métiers d’art des arts du décor architectural qui constitue la seule véritable formation nationale. L’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg possède un atelier-verre dans lequel six ou sept étudiants sont initiés aux différentes techniques. “Cette formation donne aux étudiants, qui souhaitent utiliser le verre dans leurs travaux, les moyens de réaliser leurs projets. Ce qui est mis en avant, c’est le concept et la démarche créative, pas la technique, qui nécessite un enseignement beaucoup plus poussé”, explique William Vélasquez, ancien élève de l’atelier, actuellement sculpteur. Le choix doit donc s’opérer entre des études techniques, ou plus artistiques. Les profils des maîtres verriers semblent, pour cette raison, aussi hétérogènes que les formations qui mènent à cette profession. Pour Jean Mauret, maître verrier de renom installé à Saint-Hilaire-en-Lignières, dans le centre de la France, l’importance réside dans les capacités personnelles de l’apprenti, mais aussi dans la motivation et la curiosité qu’il manifeste. Hormis les enseignements “classiques”, de nombreux établissements proposent une série de stages d’initiation à la carte. Le titre de maître verrier n’étant pas protégé, tous ceux qui le souhaitent peuvent s’en prévaloir. “Contrairement à ce que les gens pensent, c’est un métier difficile. Il est certes aisé de réaliser un petit vitrail après quelques stages, mais prendre en charge de grands travaux dans des édifices religieux, cela nécessite une vision globale, c’est-à-dire la prise en compte de nombreux problèmes : la structure architecturale, la maçonnerie, une parfaite connaissance de l’histoire du bâtiment et de son iconographie... ”, précise Jean Mauret. De nombreux petits ateliers se partagent un marché dont le principal commanditaire demeure l’État : “90 % des commandes émanent des Monuments historiques et 10 % des collectivités locales, souligne-t-il en précisant que “la Délégation aux arts plastiques développe depuis quelques années un important programme de commandes publiques qui associe des artistes contemporains à la création de vitraux.”

Écoles d’art

- École supérieure des arts décoratifs (Esa-d), 1 rue de l’Académie, 67000 Strasbourg, tél. : 03 88 35 38 58.
- Ensaama, 63-65 rue Olivier-de-Serres, tél. : 01 53 68 16 90. École supérieure des beaux-arts, rue de Petit Atre, BP 601, 62029 Arras, tél. : 03 21 07 95 15.
Formations professionnelles et stages :
- La Maison du vitrail, 69 rue Desnouettes, 75015 Paris, tél. : 01 42 50 88 03.
- Centre international du vitrail, 5 rue du Cardinal -Pie, 28000 Chartres, tél. : 02 37 21 65 72.
Renseignements :
- Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers (Cerfav), rue de la Liberté, 54112 Vannes-le-Châtel, tél. : 03 83 25 49 90.
- Chambre syndicale nationale du vitrail, 3 rue La Boétie, 75008 Paris, tél. : 01 42 65 60 02.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°129 du 8 juin 2001, avec le titre suivant : Maître verrier

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque