Photographie

Magnum vend des clichés pour financer sa fondation

Par Christine Coste · Le Journal des Arts

Le 3 octobre 2012 - 584 mots

Sotheby’s France dispersera en novembre prochain soixante-cinq clichés de nus réalisés par des photographes de l’agence afin de financer la conservation des archives.

PARIS - « Le nu est porteur ». Tel fut le conseil donné par Simone Klein, directrice du département Photographie Europe de chez Sotheby’s, au conseil d’administration de la Magnum Heritage Foundation, lorsque ces membres décidèrent de constituer un portfolio en vue de la vente à Paris, le 16 novembre prochain, de 65 photographies signées de 65 photographes de la célèbre agence qui fête cette année ses 65 ans. Ce sont donc ces images de nu ou de scènes laissant entrevoir des grains de peau signées Henri Cartier-Bresson, Werner Bischof, Capa, Inge Morath, Steve McCurry, Martine Franck, Raymond Depardon, Abbas, Martin Parr, Patrick Zachmann, Marc Riboud, Jim Goldberg, Susan Meiselas, Erich Hartmann, Bruce Davidson, Paolo Pellegrin qui seront aux enchères dans les salons de la maison de vente, laquelle ne prendra exceptionnellement pas de pourcentage sur la somme récoltée qui financera le fonctionnement de cette fondation dédiée à la préservation, protection des droits de reproduction et à la promotion de l’œuvre des membres de la célèbre agence ; du moins à ceux qui le souhaitent. Deux ans après la création en juillet 2010 du fonds de dotation de la Magnum Heritage Foundation – auquel ont participé la plupart des 70 photographes et ayants droit de l’agence en donnant chacun vingt-cinq images –, c’est donc une autre étape importante qui se dessine pour le conseil d’administration de la Fondation présidée par Abbas, épaulé par ses autres membres ;  à savoir Martin Parr, Josef Koudelka, Susan Meiselas, Marco Bischof (fils de Werner Bischof), Maître Pierre Rochelois et Martine Franck, trésorière de la Fondation jusqu’à sa disparition le 17 août dernier.

Une mémoire d’images
Basée à Paris dans les locaux du bureau parisien de l’agence, la Magnum Heritage Foundation espère ainsi pouvoir constituer une équipe qui accompagnera les photographes dans la préparation de leurs archives, avant qu’un lieu de stockage et de conservation ne soit trouvé en Île-de-France ou ailleurs en région. Une bibliothèque rassemblant tous les ouvrages produits par les photographes de l’agence, et ce dans toutes les langues, sera également constituée dans un même lieu que le conseil d’administration de la fondation voudrait accessible au public, du moins aux chercheurs, conservateurs, étudiants. Si comme le souligne Josef Koudelka, « Nous étions ensemble dans la vie. Il faut que nous le soyons dans la mort », certains photographes de Magnum ne l’entendent cependant pas de la même manière. Antoine d’Agata refuse ainsi de participer à la vente du 16 novembre prochain chez Sotheby’s « pour des raisons d’incompatibilité idéologique ».

Le financier italien Giorgio Psacharopulo arrivé en juin 2011 à la direction des quatre bureaux (New York, Paris, Londres, Tokyo) a en effet engagé la coopérative fortement endettée – l’immeuble de Paris est hypothéqué – dans une profonde réorganisation de ses structures. Il privilégie entre autres, le regroupement des quatre bureaux de l’agence sous une seule direction, le développement du commerce en ligne et la suppression de certains services en interne dont bénéficiaient jusque-là les photographes. Une évolution que le départ en novembre 2010 de Julien Frydman de la direction du bureau parisien de Magnum Paris laissa préfigurer et que la dernière rencontre à Arles l’été dernier a entériné, non sans que de sérieuses divisions entre photographes n’éclatent. Des querelles que la Fondation  en cours de construction aimerait dépasser afin de mettre en place la conservation et la valorisation des archives de ses membres.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°376 du 5 octobre 2012, avec le titre suivant : Magnum vend des clichés pour financer sa fondation

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque