Dimanche 9 décembre 2018

collectionneur

L’histoire de cœur de Michel Poitevin

L'ŒIL

Le 1 avril 2001 - 174 mots

Chaque collectionneur a ses passions et « L’histoire de cœur » de Michel Poitevin, 56 ans, en est une, présentée à la Fondation d’Art contemporain Daniel & Florence Guerlain jusqu’au 8 mai. Des installations surtout (Fabrice Gygi, Philippe Parreno...), des vidéos mais aussi des photographies avec Jean-Marc Bustamante ou Sophie Calle. « Je suis un autodidacte, prévient Poitevin. J’ai découvert l’art auprès d’Hubert Robert dans le musée de ma ville natale de Valence ». Son diplôme d’ingénieur en poche, il décèle à travers le dessin industriel les prémices de « l’art construit ». Installé à Lille, où il dirige son entreprise de conseil en marketing, Michel Poitevin présente en 1999 une sélection de sa collection de 200 pièces au Frac Nord-Pas-de-Calais. Le collectionneur n’a qu’un seul regret : « ne pas avoir découvert l’art minimal ». Quoi qu’il en soit, le secrétaire de l’Association pour la diffusion de l’art français reste avant tout un homme discret et engagé.

Fondation Guerlain, 5, rue de la Vallée, 78490 Les Mesnuls, tél. 01 34 86 19 19.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°525 du 1 avril 2001, avec le titre suivant : L’histoire de cœur de Michel Poitevin

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque