Dimanche 16 février 2020

L’Évangile selon Duccio

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 2 janvier 2020 - 136 mots

Beau livre. Le spécialiste d’iconographie chrétienne Michel Feuillet a eu la bonne idée de commenter les cinquante-quatre panneaux du grand retable de Duccio di Buoninsegna (1311) pour le maître-autel de la cathédrale de Sienne.
Connu sous le nom de La Maestà, cet ensemble aujourd’hui démembré illustre les grandes scènes de la vie du Christ et de Marie dans un programme soigneusement conçu. L’auteur, conquis par le chef-d’œuvre du Siennois, explique méthodiquement et clairement les choix iconographiques de Duccio pour chaque panneau. Grâce à sa connaissance des textes bibliques, il pointe ce que Duccio a privilégié, composant en quelque sorte son propre Évangile. Ainsi en partant à la (re)découverte de ce jalon de l’histoire de l’art, d’une étendue narrative inhabituelle (avec des épisodes du Nouveau Testament rarement représentés), le lecteur en apprendra tout autant sur la Bible.
Michel Feuillet
L’Évangile en majesté, Jésus et Marie sous le regard de Duccio, Mame, Tours, 2019, 170 pages, 39,90 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°536 du 3 janvier 2020, avec le titre suivant : L’Évangile selon Duccio

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque