Vendredi 6 décembre 2019

Lettre ouverte à F.”ˆC.”ˆFlick

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 mai 2004 - 151 mots

BERLIN - Le vice-président du Conseil central des juifs d’Allemagne, Salomon Korn, a demandé le 17 mai, dans une lettre ouverte au milliardaire Friedrich Christian Flick, petit-fils d’un des plus importants fournisseurs d’armes du régime hitlérien, de renoncer à prêter ses œuvres d’art à Berlin.

La ville avait accepté en janvier 2003 d’hériter pour sept ans de la collection privée prestigieuse de Flick, destinée à être exposée dans une halle du musée d’art contemporain, la Hamburger Bahnhof. Cette présentation d’œuvres d’art dans la capitale allemande aurait peut-être permis « d’éclipser un temps mais sûrement pas d’amoindrir […] le côté sombre de votre histoire de famille », a précisé Salomon Korn. F. C. Flick avait, pour sa part, souligné, dans une lettre ouverte au vice-président, qu’il était déjà engagé fermement contre le racisme et l’intolérance en dirigeant une fondation pour lutter contre ces fléaux, et en prêtant des milliers d’œuvres d’auteurs modernes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°194 du 28 mai 2004, avec le titre suivant : Lettre ouverte à F.”ˆC.”ˆFlick

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque