Dimanche 15 septembre 2019

L'esthétique « Lo-Fi » à la cote

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 14 avril 2014 - 196 mots

De leur travail, Julien Vallée et Eve Duhamel disent qu’il « tourne beaucoup autour de l’expérimentation et du jeu ».

Lui est réalisateur et designer, elle artiste visuelle. Leur studio Vallée Duhamel est situé à Montréal, au Québec, et c’est à lui qu’Hermès a choisi de faire appel pour réaliser la vidéo de présentation de sa nouvelle collection placée sous le signe des « Métamorphoses », dont est extraite cette image. Le clip met en scène des produits Hermès au milieu de sculptures en papier, de compositions végétales et d’objets du quotidien dans un enchaînement insolite où tout se transforme. Le studio graphique québécois partage avec la griffe de luxe française un goût du « fait main », qui se traduit dans ce petit film d’une minute par une esthétique « lo-fi » délibérément bricolée à la poésie surréaliste. Une façon décalée de coller à la modernité qui semble séduire les marques de luxe, comme la griffe italienne Salvatore Ferragamo, pour laquelle le studio a également conçu des images cette année : « Tout d’un coup, notre esthétique semble se prêter à ce genre de produits ! » Comme si la nostalgie était à la mode.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°668 du 1 mai 2014, avec le titre suivant : L'esthétique « Lo-Fi » à la cote

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque