Dimanche 25 février 2018

Les trésors du Staffordshire

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 29 septembre 2009

LONDRES - Terry Herbert, Britannique âgé de 55 ans, est membre d’un club de détecteurs de métaux.

En juillet, alors qu’il sondait un champ du Staffordshire (comté d’Angleterre) appartenant à l’un de ses amis, il a mis au jour le plus important trésor archéologique anglo-saxon jamais découvert, avec plus de 1 500 objets contenant plusieurs kilos d’or et d’argent et une grande quantité de pierres précieuses. L’évaluation du trésor, dont une sélection est exposée au Musée d’art de Birmingham jusqu’au 13 octobre, nécessiterait un an de travail. Le fruit en sera réparti à parts égales entre Herbert et le propriétaire du champ. Cette découverte, comparable à celle du tombeau de Toutankhamon, révèle « le nec plus ultra de ce que les ferronniers anglo-saxons pouvaient faire ». D’après l’expert Kevin Leahy, le trésor appartenait à la haute aristocratie voire à la royauté anglo-saxonne.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°310 du 2 octobre 2009, avec le titre suivant : Les trésors du Staffordshire

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque