Mercredi 28 octobre 2020

Les trésors de Jérusalem

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 septembre 2003 - 207 mots

Un puits vieux de huit mille ans a été mis au jour le 3 août dans le nord d'Israël au pied du plateau syrien du Golan. Il s'agit du troisième puit le plus ancien au monde découvert à ce jour, après celui de Chypre (vieux de 9 000 ans) et un autre de 8 500 ans mis au jour à Atlit (côte nord d'Israël). Il fait partie d’un important ensemble habité de l’époque néolithique. Des dizaines de statuettes en terre cuite, certaines représentant des corps de femmes stylisées, ont été découvertes sur ce site depuis plus de cinquante ans. Quelques jours auparavant, des archéologues israéliens avaient relevé dans la localité de Motza (un faubourg de Jérusalem) des traces d'un important habitat néolithique (9 500 ans avant notre ère) où environ 2 000 individus auraient vécu. "C'est la première fois qu'un tel trésor, datant de l'époque néolithique, est découvert en Terre sainte, a précisé le responsable de la fouille, Hammadid Khalifé. Nous avons découvert sur le site un véritable trésor consistant en 58 lames de silex, mises ensemble, qui servaient en quelque sorte à l’époque de monnaie d’échange […]. L’origine de la pierre et la façon dont les lames ont été travaillées prouvent qu’elles proviennent du nord de la Syrie.”

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°176 du 12 septembre 2003, avec le titre suivant : Les trésors de Jérusalem

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque