Auteur

Les recherches d’Amina Okada

L'ŒIL

Le 16 juillet 2008

L’idée d’un livre, c’est celle d’un éditeur mais parfois également celle d’un auteur. Tel est le cas de L’Art en Inde  écrit il y a quelques années par C. Sivaramamurti pour les éditions Citadelles et Mazenod et qui ressort rajeuni pour le Mai du livre d’art. Spécialiste incontournable de l’art indien, Amina Okada, conservateur au Musée Guimet, vient de le réactualiser. D’origine égyptienne et petite fille du grand écrivain du monde arabe Taha Hussein, Amina Okada est également traductrice de poésie sanskrite et de romans japonais. Auteur de livres d’art, elle est sollicitée par de nombreux éditeurs, des photographes (elle a commenté des clichés du Taj Mahal pour l’Imprimerie Nationale) ou propose des sujets lui tenant à cœur comme Le grand Moghol et ses peintres paru chez Flammarion. Commissaire de très nombreuses expositions dont « L’Inde de Gustave Moreau » avec Geneviève Lacambre en 1997, elle réfléchit à un livre sur « le voyage et la diffusion des motifs indiens au cours des siècles ».
Quant à la conservatrice, elle prépare l’installation de « ses » collections qui devraient ouvrir au printemps ou à l’automne 2000.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°506 du 1 mai 1999, avec le titre suivant : Les recherches d’Amina Okada

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque