Nomination

Les nominations attendues pour la rentrée

Par Elise Kerner-Michaud · lejournaldesarts.fr

Le 21 août 2018 - 410 mots

PARIS

Trois postes de direction sont vacants Rue de Valois et le mandat de deux directeurs d’opérateur culturel se termine prochainement.

Ministère de la Culture Rue de Valois
Entrée du ministère de la Culture au 3 rue de Valois, Paris Ier
Photo Mbzt, 2011

La rentrée s’annonce chargée pour le « DRH » du Ministère de la culture. Deux mandats à des postes de direction prennent fin en septembre 2018, le premier à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et le second à la Villa Médicis à Rome. Tandis que trois importants postes de direction au ministère de la Culture ne sont toujours pas pourvus.

A la tête de l’Ecole des Beaux-Arts depuis 2015 pour un mandat de trois ans, Jean-Marc Bustamante espérait bénéficier d’une année supplémentaire et avait lui-même annoncé sa reconduction en mai dernier. Mais les reproches qui lui ont été faits sur son attitude ont cependant conduit le ministère à confirmer son départ en juillet dernier. Diverses plaintes de la part des personnels et d’élèves avaient été formulées au cours de l’année puis portées à la connaissance du directeur qui a été critiqué pour ses réactions jugées insuffisantes. Cela s’était terminé par l’enfarinage de Jean-Marc Bustamante au cours de la remise du prix des Amis des Beaux-Arts le 28 juin et la convocation du directeur au ministère. Aucun nom ne circule pour l’heure sur son remplaçant, mais un des candidats au poste de directeur de l’Ensad, nommé il y a un mois, figure peut-être dans les petits papiers du ministère.
 
La nomination de Murielle Mayette à la direction de la Villa Médicis en 2015 avait immédiatement suscité de vives réactions. Une lettre ouverte, signée par de nombreux anciens pensionnaires, demandait à Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, de reconsidérer son choix. Alors que Murielle Mayette expliquait, sereinement mais sans détour, ses vues sur la direction d’une telle institution dans un entretien accordé au Journal des Arts en 2016, son mandat n’aura, semble-t-il, pas su convaincre tout le monde et une tribune publiée en mars 2018 dénonçait ce qui était perçu comme la marchandisation de la Villa Médicis.
    
Parallèlement à ces deux nominations attendues, l’avenir de plusieurs postes de direction au sein du ministère de la Culture suscite des interrogations. Les directions du patrimoine, de la création  et des musées ont perdu leur titulaire au premier semestre 2018, mais aucun remplacement n’a encore été annoncé. La remise du rapport sur la réorganisation des services patrimoniaux, commandé par Françoise Nyssen à Philippe Bélaval, est prévue dans les jours qui viennent et devrait peut-être être suivie d’annonces concernant ces postes-clefs du ministère de la Culture.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque