Jeudi 13 décembre 2018

artiste

Les déclarations d’amour de FX C.

L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 175 mots

Entre le monde de l’art et celui de la mode, il n’y a qu’un pas. C’est dans l’air du temps. Mais à 26 ans, FX C. (même famille mais très loin d’André Courrèges) fait mieux. Devenu plasticien, l’ancien styliste de chez Martine Sitbon expose simultanément son travail à la Caisse des Dépôts et Consignations (13, quai Voltaire, 75006 Paris) et chez Alain Gutharc (47, rue de Lappe, 75011 Paris) jusqu’au 8 octobre. Ses deux premières expositions personnelles s’inspirent de son expérience quotidienne, celle de l’amour. Une histoire de rencontres et d’émotions, entre le monde virtuel et la réalité. Il la traite par le biais de la vidéo, de la photographie ou de la chorégraphie « car tous les médiums sont bons ». « Je t’aime », déclare l’un des 20 jeunes séducteurs qui entourent le visiteur cantonné au centre du cercle formé par les moniteurs. Entre malaise et  bien-être, le spectateur entre, non sans appréhension, dans le jeu de FX C.

Caisse des Dépôts, 13, quai Voltaire, 75007 Paris, tél. 01 40 49 90 54.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Les déclarations d’amour de FX C.

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque