Mercredi 29 janvier 2020

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Les Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire accostent sur l’île de la création

Par Mathieu Oui · Le Journal des Arts

Le 15 novembre 2017 - 847 mots

En s’installant dans une ancienne halle industrielle sur l’île de Nantes, la nouvelle école des Beaux-Arts participe au développement de ce nouveau « Quartier » voué à l’art et à la création.

Nantes. C’est dans deux anciennes halles d’Alstom servant, entre autres, à la production d’hélices de paquebot, que les 400 étudiants de l’école des beaux-arts de Nantes - Saint-Nazaire ont fait leur rentrée en septembre dernier. Avec sa très longue rue intérieure occupée par des vélos et quelques palmiers, l’édifice aux dimensions imposantes semble comme une enceinte urbaine au cœur de l’île de Nantes (lire l’encadré).

Par son statut d’école territoriale, l’établissement est financé à 75 % par Nantes-Métropole et la Ville de Nantes. Pourtant, « 90 % de nos étudiants ne sont pas originaires du département », relève Pierre-Jean Galdin, le directeur. Parmi leurs motivations à rejoindre Nantes, les équipements techniques et les moyens humains de l’école arrivent en tête, l’attractivité de la ville constituant le deuxième facteur de choix. L’investissement de la municipalité dans la culture depuis plusieurs années, à travers des opérations artistiques comme « Le Voyage à Nantes » ou précédemment l’« Estuaire », mais également la récente modernisation du Musée des beaux-arts, a visiblement porté ses fruits.

Nouveau « Quartier de la création »

Cet emménagement dans ce nouveau « Quartier de la création », conçu comme un vivier de ressources en matière de lieux de formation et d’outils consacrés à l’art, s’inscrit donc dans cette volonté politique. L’établissement, qui a pour voisin la Maison de l’architecture, n’est qu’à quelques minutes à pied de l’École nationale supérieure d’architecture (Ensa). Outre Media Campus (qui regroupe l’école de commerce SciencesCom et la chaîne de télévision locale Télénantes) et l’école de cinéma privée CinéCréatis déjà présents, d’autres établissements doivent arriver sur l’île ces prochaines années : le pôle numérique de l’université, annoncé pour 2019, et l’École de design Nantes Atlantique, d’ici à 2022. À terme, ces six établissements devraient regrouper 4 500 étudiants.

Les collaborations sont déjà bien engagées, avec l’Ensa, sur le plan tant de la formation initiale que de la recherche. Concrètement, un diplôme propre aux écoles d’architectes (DPEA) en scénographie mis en place en collaboration avec l’école d’art accueille une vingtaine d’étudiants qui se forment aux métiers du spectacle vivant, de la scénographie d’exposition et de la muséographie. En 2015, l’axe de recherche « Penser depuis la frontière », porté par trois enseignantes des Beaux-Arts, a rejoint le laboratoire de recherche de l’Ensa, le « Creneau », ce qui offre la possibilité aux étudiants de poursuivre en doctorat. Enfin, « une convention relie nos bibliothèques afin qu’elles soient accessibles à tous les étudiants et nos équipements en impression 3D sont également ouverts aux élèves des Beaux-Arts », précise le directeur de l’Ensa, Christian Dautel. D’autres collaborations sont en place : la salle informatique, riche de 65 postes, accueille par exemple régulièrement les étudiants du master Civilisations, culture et sociétés, établi en partenariat avec l’université.

Un programme d’accueil international
Sur le plan international, les établissements du Quartier, associés avec le Pont supérieur (pôle d’enseignement en musique et danse), ont mis en place un programme d’accueil spécifique destiné à des bacheliers étrangers qui souhaitent poursuivre leurs études sur place. « Cette année de préparation aux différents concours d’entrée de nos écoles met l’accent sur l’apprentissage du français, de l’art et de la culture, détaille Rozenn Le Merrer, la directrice du site de Nantes. Nous avons commencé en 2015 avec cinq étudiants, nous en accueillons aujourd’hui 87, de plus de vingt nationalités différentes. » Montant des frais d’inscription en 2017-2018 : 4 800 euros.

Le Quartier de la création, ce sont encore des équipements collectifs à venir dans les autres anciennes halles Alstom en cours de réhabilitation, ainsi qu’un restaurant ou des locaux destinés à des start-up et jeunes entreprises créatives. La galeriste Melanie Rio emménagera également dès la fin de l’année dans un nouvel édifice réalisé par l’architecte portugais Eduardo Souto de Moura. Enfin, et comme en écho à la tradition portuaire locale, l’école se développe à l’international. Après une première antenne à Marfa au Texas, deux autres sont prévues en Corée et au Sénégal.

Une réhabilitation d’ampleur de la nef des halles alstom
 
Architecture. Pour l’architecte Franklin Azzi, chargé de la maîtrise d’œuvre, la réhabilitation des halles Alstom a consisté à densifier une immense nef vide. Sous l’imposante structure métallique d’origine, il a choisi, tout en conservant le volume initial, de disposer deux bâtiments qui regroupent, sur trois niveaux, salles de cours, ateliers, bureaux administratifs. Ces deux blocs construits en ossature et revêtement bois sont alignés le long d’une allée traversante de 160 mètres, et reliés au niveau des étages par des passerelles. Le choix d’un revêtement extérieur en polycarbonate offre une luminosité importante. L’ensemble d’une surface de 9 650 m2 accueille plus de 4 000 mètres carrés de plateaux libres et trois ateliers techniques : bois/métal/modelage-moulage, informatique/photo/vidéo et sérigraphie/lithographie/gravure. Une bibliothèque spécialisée en art, un amphithéâtre, une galerie d’art contemporain et un centre de ressources pour la jeunesse complète le programme. Financés par Nantes Métropole, les travaux ont coûté 34 millions d’euros.
Mathieu Oui
Légende photo

Le nouveau bâtiment de l'Ecole des beaux-arts de Nantes, architecture : Franklin Azzi. © Photo : Luc Boegly.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°489 du 17 novembre 2017, avec le titre suivant : Les Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire accostent sur l’île de la création

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque