président

Les amis de François Trèves

L'ŒIL

Le 1 décembre 1999

D’une voix chaude et profonde, l’œil perçant, François Trèves, président de la Société des Amis du Musée national d’Art moderne depuis 1995, fait partager avec des mots simples son engouement pour l’art. Président de la société Trèves, équipementier automobile, il parle avec passion de son admiration pour Henri Michaux – lu à 14 ans – de Jean Dubuffet, Zao Wou-Ki et de beaucoup d’autres. Tous ont été ou sont ses amis. À l’occasion de la réouverture du Centre Pompidou, la Société des Amis va d’ailleurs offrir une installation monumentale de Mike Kelley et Tony Oursler, The poetic Project. Car le rôle de cette association, créée en 1903, est avant tout « d’enrichir les collections du musée ». Ouverte à tous, elle organise activement des visites d’ateliers d’artistes comme des voyages. Cependant François Trèves veut aussi, au travers d’un livre, rendre hommage à tous les donateurs qui par leur générosité ont enrichi les collections du Musée, remercier ceux, souvent oubliés, qui ne le seront jamais suffisamment.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°512 du 1 décembre 1999, avec le titre suivant : Les amis de François Trèves

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque