L’édition d’art en régions

Par Christophe Domino · Le Journal des Arts

Le 25 novembre 2009

Dans le paysage fragile de l’édition, et plus encore de l’édition spécialisée en art contemporain, la province est un réservoir.

Des éditeurs marquants y travaillent avec précision, détermination, et bien souvent un fort engagement personnel, à des échelles variées. Du sud au nord, ils entretiennent des lignes éditoriales précises, proches des artistes. Ils ont bien souvent développé des partenariats institutionnels et – condition nécessaire à une existence durable – une grande attention à leur diffuseur-distributeur : ce relais est vital en amont pour l’information, et en aval pour les raisons commerciales que l’on imagine sans peine (même si le schéma économique est très ici paradoxal, les revenus de la vente demeurant presque marginaux). Pollen, le Comptoir des indépendants, Les Presses du réel-diffusion, parfois Vilo ou Actes Sud, mais aussi le site de diffusion directe en ligne atheles.org, permettent des mises en place ciblées, un suivi du fonds et une maîtrise du redoutable système du retour. Les périodiques y trouvent une place, et même en forment le socle initial : ainsi Analogues (Gwenola Menou à Arles, www.analogues.fr) porte Semaine, cette trouvaille éditoriale qui permet la production en partenariat et selon un rythme hebdomadaire de catalogues légers régulièrement compilés en recueils ; et, en parallèle, réalise l’édition de livres et catalogues comme récemment les monographies remarquables consacrées à Kees Visser ou à Carlos Kusnir. Monografik (Christophe Le Gac dans le Maine-et-Loire, www.monografik-editions.com) édite désormais Particules à côté de revues d’architecture, et surtout des essais et catalogues d’exposition. Proche de grandes institutions, Fage éditions (Gilles Fage à Lyon, www.fage-editions.c.la) croise patrimoine et histoire de l’art avec contemporain et littérature : ainsi quand il publie l’œuvre graphique de Matthieu Messagier.

Art et littérature
Les Presses du réel (Xavier Douroux, Franck Gautherot, Éric Troncy, Dijon, www.lespressesdureel.com) se sont développées à partir du Consortium (lire ci-dessus) depuis 1992 : elles sont devenues, en se dotant d’une structure de diffusion-distribution ambitieuse et ouverte, un acteur central pour le contemporain. Elles réalisent un travail remarquable autour de la traduction d’essais et d’écrits d’artistes, et aussi de la diffusion de périodiques (18 titres !) et de publications étrangères : un catalogue énorme. Dans celui des Presses universitaires de Rennes, (Rennes, www.pur-editions.fr), l’art contemporain ne bénéficie que d’une petite place, mais les PUR marquent une autre forme d’alternative à l’édition commerciale.

Plus singulier et plus attachant apparaît le travail de Filigranes, qui se consacre depuis plus de vingt ans à la photographie (Patrick Le Bescont, Trézélan, www.filigranes.com). Citons aussi celui Point du Jour (Cherbourg, lepointdujour.eu), porté par un centre d’art qui conçoit l’édition comme l’une de ses missions. Ou encore, à Marseille, Images en manœuvres (www.iemeditions.com), Le mot et le reste (Yves Jolivet, atheles.org/lemotetlereste), et enfin Al Dante (Laurent Cauwet, www.al-dante.org), qui croise art et littérature, le poète Bernard Heidsieck ou un récent Claude Closky. Une heureuse effervescence, certes, mais qui demeure fragile, fondée sur des marges économiques hypersensibles.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°314 du 27 novembre 2009, avec le titre suivant : L’édition d’art en régions

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque