Vendredi 23 février 2018

Le Turner Prize se féminise

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 septembre 2009

Le Turner Prize sera décerné le 2 dé­cembre à une femme.

Ce prix, doté de 20 000 livres sterling (200 000 francs), récompense chaque année un artiste britannique de moins de cinquante ans pour une exposition remarquable réalisée au cours des douze derniers mois. Le jury, présidé par Nicholas Serota, directeur de la Tate Gallery, a présélectionné quatre jeunes femmes. Gillian Wearing, 33 ans, a été choisie pour le développement constant de son travail, présenté lors des expositions "The Cauldron" au Henry Moore Studio de Halifax et "Full House" au Kunst­museum de Wolfs­bourg.

Elle a en outre montré récemment une vidéo provocante, 10-16, à la Chisenhale Gallery de Londres. Christine Borland, 31 ans, qui a exposé à la Lisson Gallery, a été sélectionnée pour son ex­ploration de la médecine légale. Cornelia Parker, 30 ans, étudie la vie secrète d’objets et de matières à la fois banals et étranges ; ses œuvres ont été remarquées par le jury dans l’exposition "Avoi­ded Object", à Cardiff. Enfin, Angela Bulloch, 32 ans, fait souvent inter­venir le visi­teur dans ses installations, comme dans l’exposition “Life/live” au Musée d’art moderne de la Ville de Paris et à la Ro­bert Prime Gallery de Londres. Des tra­vaux des quatre artistes seront exposés à la Tate Gallery du 29 octobre au 18 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°42 du 29 août 1997, avec le titre suivant : Le Turner Prize se féminise

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque