Mardi 11 décembre 2018

Le symbolisme, de Poznán à la Bretagne

Le Journal des Arts

Le 16 avril 2004 - 165 mots

En France et dans toute l’Europe à la fin du XIXe siècle, les symbolistes proposent de nouvelles recherches artistiques, en opposition au positivisme scientifique de l’époque et au naturalisme bourgeois. Ils puisent leur inspiration dans les mythes, les légendes ou leurs propres fantasmes. Le Musée des beaux-arts de Rennes met en exergue la production, peu connue en France, du symbolisme polonais qu’il confronte aux œuvres de ses collections nabies. Pour cette exposition (qui débutera en octobre), l’institution a travaillé de concert avec le Musée national de Poznán, ville jumelée à Rennes. Au total, 200 œuvres seront réunies : 82 peintures, 26 sculptures, 90 œuvres graphiques, issues de musées polonais, français mais aussi en provenance de Lituanie, de Belgique et de Norvège...
Un colloque sera par ailleurs organisé sur le symbolisme polonais à l’université Rennes-II.

LE SYMBOLISME POLONAIS, du 14 octobre 2004 au 8 janvier 2005, Musée des beaux-arts, 20, quai Émile-Zola, 35000 Rennes, tél. 02 99 28 56 94/55 85, tlj sauf lundi 10h-12h, 14h-18h, www.mbar.org

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°191 du 16 avril 2004, avec le titre suivant : Le symbolisme, de Poznán à la Bretagne

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque