Vendredi 23 octobre 2020

Le monde merveilleux des insectes

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 27 juin 2003 - 146 mots

En collaboration avec le Muséum national d'histoire naturelle, la Fondation Électricité de France organise, à l'Espace Electra (jusqu'au 31 août, tél. 01 53 63 23 45, entrée libre), une rétrospective sur le célèbre entomologiste français Jean-Henri Fabre (1823-1915). Nids, fossiles, minéraux, coquillages, aquarelles, herbiers, pièges à insectes, microscopes et objets personnels évoquent l'univers de ce scientifique, également écrivain et poète. "Ses études sur les insectes m'ont appris à connaître les hommes", disait de lui Guillaume Apollinaire, tandis qu’Edmond Rostand le définissait comme "un grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s'exprime en poète". Des dessins et gravures de Callot, Doré ou Redon, mais aussi des œuvres contemporaines tels la taupe monumentale de Mark Dion, les trichoptères tout d’or vêtus d’Hubert Duprat ou les phasmes sculptés de Jean-François Gavoty montrent que les expériences de Fabre sont aujourd’hui encore source d’inspiration pour les artistes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°174 du 27 juin 2003, avec le titre suivant : Le monde merveilleux des insectes

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque