Samedi 17 novembre 2018

Le monde industriel s’interroge sur sa conservation

Le Salon du patrimoine culturel, qui s’ouvre au Carrousel du Louvre, lui consacre sa 8e édition

Le Journal des Arts

Le 8 novembre 2002 - 563 mots

PARIS - Longtemps déprécié, le patrimoine industriel opère depuis quelques années un retour en force sur la scène culturelle française et étrangère, récemment illustré par la réouverture du Musée d’art et d’industrie dans l’ancienne piscine municipale de Roubaix, la reconversion des anciens abattoirs de Toulouse en Musée d’art moderne et contemporain, la réhabilitation du Lingotto à Turin ou du Grand-Hornu en Belgique. Suscitant l’intérêt croissant du public comme des élus et des professionnels de la culture, ces vestiges du monde industriel sont mis à l’honneur cette année par le Salon du patrimoine culturel, qui leur consacre sa 8e édition. Créée en 1995, cette manifestation s’est imposée au fil des ans comme le rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la vie patrimoniale (artisans d’art, entreprises, institutions, régions, collectivités territoriales, associations, écoles et organismes professionnels). Parmi eux, la Communauté urbaine du Creusot- Montceau, qui présentera son ambitieuse politique de préservation et de réhabilitation de plusieurs sites industriels (le château de la Verrerie au Creusot, l’ancienne briqueterie de Ciry-le-Noble, le site monumental du lavoir à charbon de Montceau), et la Région Wallonne, en Belgique, qui reviendra sur la transformation exemplaire en espace d’exposition du Grand-Hornu, fleuron de l’industrie houillère du XIXe siècle. La Fondation du patrimoine, qui apporte son aide à des édifices représentatifs du patrimoine local et non protégés par l’État, mettra pour sa part en valeur les bâtiments bénéficiant de son soutien (vieux fours de la Butte-Rouge à Dompierre, en Basse-Normandie, tuileries de Bomplein dans l’Allier, cartonnerie de Mesnay dans le Jura...). “Il est indispensable de préserver et de restaurer ces ensembles immobiliers (usines, habitations) ou mobiliers (machines) qui ont participé à la vie économique de notre pays et sont le reflet d’une époque”, souligne Frédéric Néraud, directeur de la fondation. La richesse de ce patrimoine, qui présente parfois un intérêt architectural majeur, apparaîtra dans les photographies de Georges Fessy réalisées pour l’ouvrage Patrimoine industriel (éd. du Patrimoine/Scala, 2000). Conférences et tables rondes permettront pour leur part de présenter les outils et les enjeux de la sauvegarde de ce patrimoine, et d’évoquer les formations et les débouchés professionnels dans ce domaine, alors que s’est ouvert au Creusot un DESS de “Gestion et valorisation du patrimoine industriel”. Autres particularités de cette édition, le secteur “Techniques muséographiques”, à découvrir non loin des “Nouvelles technologies”, ainsi que la “Galerie d’architecture”, où seront montrés projets et réalisations d’architectes intervenant dans la réhabilitation du patrimoine industriel. Enfin, une dizaine de nouveaux artisans (le salon en accueille environ deux cents) mettront leur savoir-faire à la disposition des professionnels comme des amateurs, dans des spécialités aussi variées que la création de vitraux et de verres thermoformés, la décoration en trompe l’œil de monuments historiques ou la fabrication de plaques de cheminées armoriées.

Conférences et tables rondes

Du 7 au 10 novembre, de nombreuses conférences sont proposées, parmi lesquelles : “Le patrimoine industriel, quels outils pour sa sauvegarde et sa valorisation ?”? (jeudi 7), “Le patrimoine industriel, un enjeu d’urbanisme et d’économie”?, “Quelles formations pour les métiers du patrimoine industriel ?”? (vendredi 8), “De la connaissance à la mise en valeur : l’action de la direction de l’Architecture et du Patrimoine”?, “Les fous du patrimoine, chevilles ouvrières de la survie du patrimoine industriel”? (samedi 9). Le salon invite par ailleurs les associations de défense du patrimoine à venir s’exprimer les samedi 9 et dimanche 10 novembre (tél. 01 49 53 27 00).

LE SALON DU PATRIMOINE CULTUREL

Du 7 au 10 novembre, Carrousel du Louvre, 99 rue de Rivoli, 75001 Paris, tél. 01 49 53 27 00, tlj 10h-19h30 et le 10 novembre 10h-18h30, www.patrimoineculturel.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°158 du 8 novembre 2002, avec le titre suivant : Le monde industriel s’interroge sur sa conservation

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque