Lundi 16 septembre 2019

Le Louvre « versus » Moscou

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 octobre 2010 - 172 mots

PARIS - La détermination des artistes russes et du Louvre a payé : Moscou a finalement accepté que le musée français présente une oeuvre de l’artiste contestataire russe Avdeï Ter-Oganian, hostile au Premier ministre Vladimir Poutine, présentée lors de l’exposition « Contrepoint » organisée autour de dix-neuf artistes russes, du 15 octobre au 31 janvier 2011 au Musée du Louvre, à Paris.

Baptisé Radical abstractionnism, n° 8, le tableau abstrait, ayant pour légende « Cette œuvre appelle à commettre un attentat contre l’homme d’État V.V. Poutine dans le but d’arrêter son activité étatique et politique », avait déjà été exposée au Garage, centre d’art contemporain moscovite, et dans plusieurs musées du monde. Mais la présenter au Louvre, dans le cadre des très officielles « Années croisées France-Russie 2010 », revêtait probablement une autre dimension pour les autorités russes qui avaient interdit sa sortie du territoire. Plusieurs des artistes invités avaient menacé de boycotter l’exposition par solidarité, tandis que l’établissement public évoquait une possible annulation de l’exposition si le tableau incriminé restait bloqué.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°332 du 8 octobre 2010, avec le titre suivant : Le Louvre « versus » Moscou

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque