Mercredi 19 décembre 2018

Le Louvre à portée de main

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 11 décembre 2012 - 456 mots

Somme indispensable pour les spécialistes, ouvrage de référence aux yeux des amateurs éclairés, mine d’or pour les curieux, Le Louvre.

Toutes les peintures a pour ambition de s’adresser à tout type de lecteur. Quelques mois après que le plus important musée du pays a lancé son nouvel audioguide sous la forme grand public d’une console Nintendo DS, paraît ce catalogue que d’aucuns convertis au tout-numérique qualifieraient d’incongru.

Quel est l’intérêt d’une somme regroupant tous les tableaux visibles sur les cimaises du musée, à l’heure où ces mêmes informations sont disponibles sur écran ? D’autant que ce corpus évolue au rythme des prêts pour des expositions temporaires et des dépôts à plus ou moins long terme à Lens (Pas-de-Calais) et bientôt Abou Dhabi (Émirats arabes unis)…

Conservateur en chef du département des Peintures, Vincent Pomarède entend tout d’abord renouer avec une ancienne tradition des musées européens, lancée au milieu du XIXe siècle par Frédéric Villot, responsable à l’époque des Peintures au Louvre, et suspendue avec l’apparition des guides touristiques. Préparer, déguster et revivre sa visite tout en tenant les peintures du Louvre au creux de la main…

Or le présent ouvrage présenté dans un coffret a bien plus à offrir que le premier catalogue élaboré par Frédéric Villot : ses 800 pages illustrant plus de 3 000 tableaux, le tout pesant plusieurs kilos, ne sauraient faire de lui un « compagnon de visite » ! Le découpage fait écho aux grandes collections de peinture du musée, et s’organise autour de trois pays (France, Italie, Espagne) et l’appellation fourre-tout d’« Écoles du Nord » qui regroupe les Flandres, la Hollande, le Danemark, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Autriche et la Suisse. Tandis que Vincent Pomarède signe le préambule et les textes introduisant chaque grand chapitre, Anja Grebe, professeure d’histoire de l’art à l’université de Bamberg en Allemagne, s’est chargée de la rédaction des notices explicatives des quelque 400 tableaux mis en exergue.

Le conservateur en chef prend le temps de retracer l’histoire des collections du musée, lesquelles, en atteste l’indigence criante des collections anglaises et allemandes, constituent les reliques d’une succession de goûts subjectifs et d’épisodes politiques – Benjamin West a même l’honneur d’être le seul peintre américain de cet index ! À l’aube de ses 90 ans, le photographe viennois Erich Lessing, fierté de l’agence Magnum, est un atout de plus pour ce projet pharaonique. Au vu de l’état de conservation de certaines toiles parmi les quelque milliers à avoir été photographiées, rendre la précision des détails et le chatoiement des couleurs a dû se révéler un défi difficile à relever !

Vincent Pomarède, Anja Grebe, Le Louvre. Toutes Les Peintures, photographie Erich Lessing, coffret livre DVD, coéd. Skira-Flammarion/Louvre Éditions, 2012, 784 p., plus de 3 000 ill., 52 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°381 du 14 décembre 2012, avec le titre suivant : Le Louvre à portée de main

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque