Samedi 15 décembre 2018

Projets

Le Louvre de demain

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 13 février 2008 - 634 mots

La ministre a présenté les orientations du musée pour les douze ans à venir.

PARIS - Le Musée du Louvre aura tiré les leçons des remous provoqués par le projet d’Abou Dhabi (Émirats arabes unis) concocté en catimini, révélé publiquement par voie de presse et suivi d’une campagne de communication hasardeuse. Cette fois-ci, c’est en présence de la ministre de la Culture et au sein même de ses espaces que son directeur, Henri Loyrette, a présenté les projets du plus grand musée du monde pour les douze années à venir. Auparavant, Christine Albanel a confirmé le déménagement du Centre de restauration et de recherche des musées de France (C2RMF) vers un futur grand « pôle des réserves, de restauration et de recherche des musées », prévu en banlieue parisienne. Financé grâce aux fonds levés par le Louvre-Abou Dhabi, ce lieu abritera les œuvres des musées situés en bord de Seine et menacés par la fameuse crue centennale, c’est-à-dire les collections du Louvre, mais aussi des musées des Arts décoratifs, de l’Orangerie, d’Orsay et de l’École nationale supérieure des beaux-arts. Si l’endroit n’est toujours pas choisi – la ministre a d’ailleurs invité les collectivités intéressées à se faire connaître –, l’opération devrait démarrer cette année pour une livraison en 2011. Présenté comme un centre « sans équivalent dans le monde » destiné à encourager « l’excellence française » dans les domaines de la restauration, du récolement et de l’étude des collections, le projet permet aussi au Musée du Louvre de s’étendre un peu plus et, faute d’avoir pu délocaliser son voisin – les Arts décoratifs –, de pouvoir aujourd’hui déloger en partie le C2RMF du pavillon de Flore. Les ateliers de restauration du C2RMF devront donc déménager malgré eux tandis que les laboratoires de recherche resteront sur place, dans les sous-sols du pavillon, qui abritent le système d’analyse Aglaé. Les espaces ainsi libérés du pavillon de Flore devraient accueillir d’ici à 2015 un lieu de médiation, réparti sur 2 000 m2 et destiné à donner aux visiteurs des clefs de lecture des œuvres et d’indispensables repères historiques. Il est aussi question d’améliorer les conditions d’accueil d’un public toujours plus nombreux – huit millions de visiteurs annuels, parmi lesquels 76 000 groupes, soit une augmentation de 60 % de la fréquentation par rapport à 2001. La tranche de travaux la plus lourde demeure l’aménagement du nouveau département des Arts de l’Islam sous la houlette de Mario Bellini et Rudy Ricciotti dans la cour Visconti, un espace dont l’inauguration est prévue en 2010. Au total, 3 000 m2 présenteront 2 000 objets et 1 300 ans d’histoire. Jusque-là éparpillées, les collections d’art byzantin y auront leur place et seront enfin visibles dans leur unité. Conçues à la manière de « period rooms », les nouvelles salles consacrées au mobilier du XVIIIe siècle, et rénovées en partie grâce à l’opération du Louvre à Atlanta (Géorgie), devraient, de leur côté, ouvrir d’ici à 2011, tandis que le circuit des antiquités grecques, étrusques et romaines sera entièrement rénové. Les neuf salles consacrées aux peintures françaises et anglaises des XVIIIe et XIXe siècles dans l’aile Sully (1 600 m2) devraient, quant à elle, être livrées en 2018. Sans oublier l’ouverture du Louvre-Lens (Pas-de-Calais) à la fin 2010 et, bien sûr, le Louvre-Abou Dhabi, qui rapportera au total un milliard d’euros sur trente ans.
Avec ces nouvelles ressources, la ministre a également annoncé la création, en accord avec Bercy, d’un fonds de dotation inaliénable, conçu sur le modèle américain des endowments (lire le JdA no 272, 4 janvier 2008, p. 24). Ce fonds est censé financer en partie ces projets et ceux des musées participant à l’opération avec les Émirats. Cette présentation main dans la main des grands projets à venir témoigne, une fois encore, du poids du Louvre Rue de Valois.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°275 du 15 février 2008, avec le titre suivant : Le Louvre de demain

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque