Le JdA change d’actionnariat (part I)

Par Emmanuel Fessy · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000

Six années après le lancement du Journal des Arts, ce numéro 108 tourne une page dans l’histoire du JdA. Sa maison mère, Publications artistiques françaises (PAF) éditrice du Journal des Arts, de L’Œil et d’Artindex, rejoint le Groupe plurimédia Nart.

Depuis le rachat de Beaux-Arts Magazine par Flammarion, la presse artistique française continue de bouger. Connaissance des Arts entre dans le giron du groupe LVMH-Phillips, Muséart vient malheureusement de déposer son bilan. Nos propres actionnaires ont décidé de passer le relais : les Publications artistiques françaises (PAF) rejoignent Nart, qui devient ainsi le premier groupe français intégré multimédia sur l’art réunissant des supports papier et des sites d’information en ligne, parallèlement à un ensemble de sites marchands.

Aujourd’hui, l’équipe du JdA salue son fondateur Jacques Dodeman, et son complice de toujours Luciano Mauri – rejoints plus tard par Antoine Gallimard lorsque PAF a repris L’Œil à cet éditeur – pour avoir pris le risque de créer et le courage de porter ce journal. Il y a six ans, beaucoup ne donnaient pas cher du JdA. Lancé dans une période économique difficile, il prenait le pari de mettre en avant le texte, face à un lectorat habitué depuis des lustres à la prédominance de l’image, d’ouvrir ses colonnes largement à l’information internationale dans une France à la pensée très hexagonale. En avril 1997, il prenait un autre risque pour “coller” davantage à l’actualité, devenir bimensuel, un rythme peu courant dans la presse et inédit pour celle d’art. Depuis, notre confrère américain Art and Auction a lui aussi adopté cette périodicité. En 1999, PAF se lançait dans la bataille de l’Internet en ouvrant le site Artindex. Transformé en portail vers l’art en début d’année, enrichi d’un magazine, unique sur le Web, appuyé sur les rédactions du JdA et de L’Œil, sa fréquentation a triplé depuis mars.

Six années de difficultés et de satisfactions, parcourues avec nos actionnaires et toute une équipe – journalistes, correctrice, maquettiste, gestionnaires de nos bases de données, directeur général, publicitaires –, ainsi que nos partenaires étrangers Il Giornale dell’Arte, The Art Newspaper, El Periodico del Arte, qui se sont tous mobilisés pour vous offrir un journal indépendant et de qualité. Notre récompense est là. La diffusion du JdA progresse – ses abonnements surtout, signe de votre fidélité –, les recettes publicitaires aussi. En France et à l’étranger, vous êtes de plus en plus nombreux à apprécier un journal qui joue une autre partition. Nos actionnaires ne nous ont jamais “marchandé” leur soutien, face à un monde de l’art parfois encore trop habitué aux “renvois d’ascenseur”, où l’article de presse est perçu comme le dernier maillon d’une chaîne de communication commençant par la publicité. Les engagements pris ont été tenus.

Nos enquêtes nous ont appris que vous étiez des lecteurs exigeants, des amateurs qui parcourent le monde pour découvrir des expositions, qui achètent des livres d’art, qui collectionnent des œuvres d’art. Notre ambition est de ne pas vous décevoir, de vous apporter toujours l’information la plus rapide, la plus précise et la plus vérifiée possible. C’est notre identité. C’est le contrat que nous avons passé avec vous.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Le JdA change d’actionnariat (part I)

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque