L’art en action, une belle performance

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 3 décembre 1999

Avec Performance : Live Art 1909 to the Present, en 1979, RoseLee Goldberg dressait pour la première fois une histoire de la performance au XXe siècle, un ouvrage clé pourtant jamais traduit en français. L’auteur publie aujourd’hui dans notre langue Performances, l’art en action, parfaitement à jour, qui se concentre sur la création depuis les années soixante. Elle en propose une lecture anglo-saxonne, marquée par la définition même du mot “performance”, en réunissant à la fois les actions d’artistes plasticiens et quelques œuvres majeures du spectacle vivant (théâtre, musique, opéra, danse). Très richement illustré, l’ouvrage n’oublie pas les artistes français, même s’ils se situent parfois à la frontière du sujet, de Michel Journiac à Annette Messager, Orlan, Natacha Lesueur, Jean-Jacques Lebel, Pierrick Sorin, Fabrice Hybert, mais aussi Philippe Decouflé, Dominique Bagouet, Jean-Claude Gallotta ou encore François Verret.

RoseLee Goldberg, Performances, l’art en action, Thames & Hudson, 240 p., 295 F. ISBN 2-87811-168-0.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°94 du 3 décembre 1999, avec le titre suivant : L’art en action, une belle performance

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque