La collection Albers-Honegger : une donation sous conditions

Le Journal des Arts

Le 25 mai 2001

La donation du couple Sybil Albers et Gottfried Honegger, comprenant 278 œuvres de représentants de l’art concret, minimal ou géométrique, a finalement été acceptée par l’État. Comme convenu, elle restera conservée et exposée sur le lieu de l’Espace de l’Art concret de Mouans-Sartoux.

“L’art est le langage de notre esprit. L’art a été présent dans toute l’histoire de l’homme parce que l’art est la colonne vertébrale et l’éthique d’une communauté.” Avec sa fougue habituelle, l’artiste Gottfried Honegger, citoyen suisse installé à Cagnes, a fait résonner les ors du salon de réception du ministère de la Culture. En mars dernier, l’alerte chevalier de la Légion d’honneur – décoré par la ministre, Catherine Tasca – a rappelé son combat pour faire accepter, après plusieurs mois de tergiversations, la donation exceptionnelle de la collection Albers-Honegger à l’État.

Le couple dépose en effet aujourd’hui quelque 278 œuvres modernes et contemporaines au Fonds national d’art contemporain. Cet ensemble a pour principal axe cet “Art concret”, qui reste encore un peu mystérieux en France. Les œuvres offertes comprennent des créations des pionniers tels Josef Albers, Jean Gorin, des artistes comme Max Bill, Marcelle Cahn, François Morellet. Sont également données des œuvres de Donald Judd, Carl Andre, Sol LeWitt, Eduardo Chillida, Niele Toroni, Daniel Buren, Adrian Schiess, Anne-Marie Jugnet ou Michel Verjux, complétées de quelques pièces de design de Gerrit Rietveld, Marcel Breuer ou Verner Panton. Gottfried Honegger souhaitait verser la totalité de son don à l’Espace de l’Art concret, installé depuis 1990 dans un château mis à disposition par la ville de Mouans-Sartoux. Ce lieu organise des expositions thématiques et réalise un remarquable travail pédagogique dans un bâtiment annexe conçu par l’architecte Marc Barani. Sans être une fondation, l’Espace d’Art concret, régi par une association de loi 1901, se veut la maison ouverte et conquise de la philosophie esthétique du couple Albers-Honegger. Mais selon la loi française, fort restrictive, et sans doute obsolète, la donation, après approbation du Conseil d’Etat, ne peut être soumise à des conditions. Le point d’achoppement a fait travailler les juristes de la Délégation aux arts plastiques : le couple Albers-Honegger réserve son don à un lieu unique et conserve, d’autre part, la liberté d’offrir des œuvres futures, conjointement avec la donation de l’artiste Aurélie Nemours à l’Espace de l’Art concret. La parade toute factuelle, validée par décret du Premier ministre Lionel Jospin, préserve l’échange. Aussi, les œuvres de la donation sont-elle inscrites à l’inventaire du Fonds national d’art contemporain, mais conservées et montrées uniquement à Mouans-Sartoux. Un bâtiment, conçu après concours par les architectes Mike Guyer et Annette Gigon (respectivement américain et suisse), offrira au public l’allure d’une petite tour carrée de 10 mètres de hauteur, enfouie dans la forêt qui borde le domaine. Le nouveau lieu proposera 1 000 mètres carrés de salles d’expositions, de salles de conférences et de réserves, dont le coût de 14 millions sera financé par l’État, la Région, le département et la ville.

- L’Espace de l’Art concret est ouvert tous les jours : du 1er juin au 30 septembre de 11h00 à 19h00 ; du 1er octobre au 31 mai 11h-18h, Espace de l’Art concret, château de Mouans, 06370 Mouans-Sartoux, tél. : 04 93 75 71 50
- Exposition "Virtuel-réel : les peintures monochromes de Marcia Hafif face aux photographies de corps de Burkhard, Frank, Lesueur, Man Ray, Ruff, Simone, Streuli, Tosani", jusqu’au 17 juin 2001.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°128 du 25 mai 2001, avec le titre suivant : La collection Albers-Honegger : une donation sous conditions

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque