Mardi 11 décembre 2018

Prix Ricard 2012

Katinka Bock - La sculpture comme don

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 14 décembre 2012 - 297 mots

À la dernière Biennale de Lyon, elle s’est fait remarquer avec un ensemble de sculptures en céramique issues d’une déformation, d’une sorte de changement d’état formel.

Empreintes, frottages, pliages, traces, etc., les œuvres de cette artiste allemande de 36 ans, originaire de Francfort, qui partage son temps entre Paris et Berlin, relèvent tant de l’activation de processus que du témoignage de leur action dans le temps sur la matière. Lauréate du 14e prix Fondation d’entreprise Ricard/Art contemporain, initié par Colette Barbier en 1999, Katinka Bock constitue une œuvre tout à la fois sensible et conceptuelle dans une veine qui conjugue avec une grande finesse certaines données du minimalisme et de l’Arte Povera en une poétique plastique très personnelle.

Le temps et la mémoire, la présence et l’absence, le construit et le fragile comptent parmi les ingrédients avec lesquels elle met en forme toutes sortes de travaux qui jouent de forces contraires. Qu’elle intervienne dans le paysage, qu’elle conçoive des sculptures ou qu’elle réalise des installations, Katinka Bock ne raconte pas d’histoire, elle fait des expériences concrètes qui certifient son être-au-monde dans une façon singulière d’engendrer de l’espace. Son art procède de la question générique du « lieu », celui de l’œuvre, le sien propre et celui de l’autre. Il trouve sa raison d’être dans l’idée d’un échange potentiel, voire d’une appropriation qu’il suggère au regardeur. En cela, il est de l’ordre du don.

Biographie

1976 Naissance à Francfort en Allemagne.

2004-2005 Diplômée de l’École d’art de Berlin puis de l’École des beaux-arts de Lyon.

2007 Exposition personnelle à la Galerie Jocelyn Wolff à Paris.

2010 Exposition collective à la Biennale de Rennes.

2012 Elle remporte le 14e prix de la Fondation d’entreprise Ricard.

2012-2013 Résidence à la Villa Médicis à Rome. Représentée par la galerie Jocelyn Wolff, Paris-20e.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°653 du 1 janvier 2013, avec le titre suivant : Katinka Bock - La sculpture comme don

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque