Dimanche 29 novembre 2020

Jean-Paul Favand, artimbanque

Par Martine Robert · L'ŒIL

Le 25 janvier 2011 - 337 mots

Voilà trente années qu’il collectionne l’art forain : 10 000 objets que Jean-Paul Favand a appris à dénicher, réparer, puis mettre en scène et en lumière.

Car il a fait un musée vivant de ces œuvres ludiques. Jeune homme, il est déjà passionné par le jeu : celui du comédien comme celui de l’antiquaire. Tout en faisant partie d’une troupe de théâtre, il se livre à une chasse au trésor d’objets forains rares. Dans les années 1970, au sein de son magasin d’antiquités Le Tribulum, situé aux Halles, il monte un cabinet de curiosités réunissant des objets issus du monde du théâtre, du cinéma et de la fête foraine. En 1980, à l’origine du Louvre des Antiquaires, il y organise des expositions comme « Au début le jouet » ou « La sorcellerie ». 

C’est en investissant une friche industrielle de Gentilly que Jean-Paul Favand conçoit son musée des Arts forains. Cinq ans plus tard, l’aventure se poursuit rue de l’Église, à Paris, avant de migrer une fois de plus, en 1996, dans les chais Lheureux à Bercy. La collection peut s’y déployer, retraçant l’histoire de la fête foraine de 1850 à nos jours. Le musée fonctionne comme une salle de spectacle où se produisent des artistes de rue. Ici pas de vitrines, on peut toucher les objets et même s’en servir. Avec précaution toutefois : le manège de vélocipèdes de 1897, conçu en Belgique par Callebaut et Decanck, avec sa mécanique anglaise, sa peinture française et son orgue italien, a nécessité 20 000 heures de travail. C’est à une vraie sensibilisation à l’art et aux savoir-faire d’exception que Jean-Paul Favand convie petits et grands.

Biographie

1946 Naissance à Saint-Étienne.

1966 Études de notariat.

1969 Installe son magasin d’antiquités aux Halles, à Paris.

1978 Inauguration du Louvre des Antiquaires.

1991 Création du musée des Arts forains dans une friche industrielle de Gentilly.

1996 S’installe dans les anciens chais de Bercy.

2006 Crée le Théâtre du merveilleux au sein du musée, univers mêlant technologie de pointe et tradition.

Site Internet

wwww.arts-forains.com 

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°632 du 1 février 2011, avec le titre suivant : Jean-Paul Favand, artimbanque

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque