Samedi 17 novembre 2018

Jean-Paul Claverie, LVMH à Venise

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 juin 2003 - 323 mots

Venise, ses palais, sa Biennale… Tous les deux ans, la Cité des Doges est l’occasion d’un grand rassemblement – une sorte de grand-messe – de tous les partenaires les plus pointus de la scène artistique internationale. Artistes, collectionneurs, directeurs d’institutions et autres acteurs du monde de l’art s’y retrouvent pour une immense fête des yeux et de l’esprit. Fort de se vouloir « l’ambassadeur de l’art de vivre occidental en ce qu’il a de plus raffiné », le groupe LVMH créé par Bernard Arnault en 1987 et qui développe une activité de mécénat exemplaire ne pouvait que vouloir y trouver sa place un beau jour. D’autant qu’il s’est considérablement développé depuis quelques années sur la péninsule.
Ce sera chose faite ce mois-ci. Pour le 50e numéro de la Biennale de Venise, Jean-Paul Claverie qui est le conseiller du président de LVMH depuis une petite dizaine d’années (cf. L’Œil n° 474) a imaginé la participation du groupe sous une forme duelle.
D’une part, comme il l’avait fait l’an dernier lors de son exposition à la fondation Cartier, LVMH prend en charge l’intervention de l’artiste japonais Murakami dans le cadre de celle organisée par Francesco Bonami au musée Correr, « Pittura/Peinture : De Rauschenberg à Murakami, 1964-2003 » (cf. pp. 54-55) ; de l’autre, LVMH a choisi de parrainer le pavillon français en organisant une soirée en l’honneur de toutes les personnalités françaises et étrangères présentes sur la biennale la veille du vernissage. Celle-ci se tiendra précisément au musée Correr dont une partie des salles viennent d’être restaurées par le Comité français pour la sauvegarde de Venise et auquel le groupe de Bernard Arnault contribue. On imagine facilement le casse-tête que représente l’organisation d’une telle opération compte tenu de la foule considérable de VIP et diverses personnalités du monde de l’art
et amis de l’art que draine la manifestation vénitienne et que LVMH, toujours soucieux d’une quête de l’excellence, tient de la sorte à célébrer.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°548 du 1 juin 2003, avec le titre suivant : Jean-Paul Claverie, LVMH à Venise

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque