galerie

Jean Brolly, une énergie démesurée

L'ŒIL

Le 1 février 2002

Jean Brolly est connu d’un petit milieu, celui de l’art très contemporain. L’homme force l’admiration. Ne doutant de rien, le voilà qui ouvre une galerie à Paris, 16 rue de Montmorency. Première exposition avec Claude Rutault jusqu’au 2 mars, suivie du 9 mars au 13 avril par Pierre Savatier et ses photogrammes (impression directe de la lumière sur le papier). Depuis toujours, Jean Brolly défend la création française. Il y a eu Buren et Boltanski, alors inconnus. Il y a aujourd’hui Ming, Hirschhorn et tous les autres. Autodidacte, Brolly a toujours suivi les artistes dans le monde entier. Mettant la main à la pâte, il accroche des œuvres ici, avance de l’argent là. Son énergie est démesurée, ses ressources financières limitées mais sa générosité (humaine) sans limites. Alors pourquoi se lancer dans l’aventure d’une galerie ? Parce que l’art est sa passion. Et qu’à 60 ans, Brolly veut la vivre pleinement.

Tél. 01 42 78 88 02

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°533 du 1 février 2002, avec le titre suivant : Jean Brolly, une énergie démesurée

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque