Dimanche 15 septembre 2019

Plasticien

Haroon Mirza, courant alternatif

Par Alexis Jakubowicz · L'ŒIL

Le 16 janvier 2014 - 324 mots

Quand bien même, alors que l’on s’apprête à traverser la rue, on entend une voiture venir à vive allure, on cherche à confirmer le danger par la vue. Entendre le bolide n’est pas encore assez, on veut pour ainsi dire, avant de déguerpir, « le voir pour le croire ».

C’est à Paul Levinson, ou à quelque autre éminent professeur en théorie de l’information, qu’Haroon Mirza emprunte cette image pour élire son programme : « rendre l’espace acoustique aussi précieux que l’espace visuel ». Pour le remplir, l’ingénieux Britannique développe depuis 10 ans une version électrique de l’ut pictura poesis. Tout ce qui propage une onde est mis sous son empire à l’unisson, avec le spectre des médias pour unique règle de composition.

Né en 1977 à Londres où il vit et travaille toujours, Haroon Mirza est branché en circuit continu sur un courant alternatif. Surdiplômé en peinture et design, il finance en partie ses études en étant DJ. Dessin le jour, console et potentiomètre la nuit : bientôt ses traits deviennent des fils conducteurs. Ce que l’histoire de l’art a fait pour augmenter la vue, le regard et l’image, il l’entreprend pour le bruit, le son et la musique. Ses entreprises immersives ont eu les honneurs de la Lisson Gallery, du New Museum, du MoMA et de la Tate. Hormis quelques passages éclair, l’artiste n’avait jusqu’à présent pas eu d’expositions majeures en France. En ce début d’année, le Grand Café de Saint-Nazaire et la Villa Savoye à Poissy entreprennent de nous faire vivre, entendre et voir Mirza.

Repères

1977 Naissance à Londres

2006 Master de design, théorie et pratique au Goldsmiths College

2007 Master d’art au Chelsea College of Art & Design

2011 Lion d’argent à la Biennale de Venise

2013 Soundings : A Contemporary Score, Museum of Modern Art, New York

2014 Exposition au Grand Café de Saint-Nazaire , du 1er février au 4 mai 2014 ; et intervention à la Villa Savoye

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°665 du 1 février 2014, avec le titre suivant : Haroon Mirza, courant alternatif

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque