Jeudi 13 décembre 2018

écrivain

François-Marie Banier, peintre

L'ŒIL

Le 1 juin 2000 - 125 mots

En France, on le connaît surtout pour son œuvre littéraire (Les Résidences secondaires, Le Passé composé, Sur un air de fête) paru chez Grasset ou Gallimard. En fait, FMB a une autre activité artistique. Il a découvert très tôt la photographie, observant les publicités signées par son père, d’origine hongroise. Dès 1962, il se lance dans le noir et blanc mais il faudra attendre 19 ans pour que le Centre Pompidou lui consacre une exposition personnelle. Sur ses clichés se mêlent peinture, écriture et photographie en des compositions surprenantes comme cet Autoportrait de 1998. Après son exposition à la galerie Ghislaine Hussenot à Paris, FMB expose ce mois-ci à la Fondation Mudima et à la Triennale de Milan. En attendant une nouvelle rétrospective à Paris.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°517 du 1 juin 2000, avec le titre suivant : François-Marie Banier, peintre

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque