Franck Scurti - Le permutateur

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 17 mai 2010 - 307 mots

Home-Street-Museum. C’est le titre/circuit donné à la toute fraîche et belle monographie consacrée à Franck Scurti.

Vingt ans déjà à faire l’artiste, et un itinéraire à lire par son endroit comme son envers, pour une pratique qui ne cesse de permuter et d’évaluer ce que ce trajet lui met à disposition. Demandez-lui de parler de ses premières œuvres, il répondra, laconique, la même chose qu’aujourd’hui : « Je m’intéresse à ce qui se passe entre les choses. » Comprendre : procéder par associations analytiques que Scurti aime à faire dérailler, en amoureux du grain de sable, en brasseur de codes. Des codes que le jeune Lyonnais sorti trop tôt de l’école commence par manipuler dans les années 1980, biberonné au dessin mention B.D. et au rock versant punk.

Doué pour les idées, il se voit dans la pub, s’essaie d’abord au design graphique, mais c’est aux beaux-arts de Saint-Étienne qu’il va trouver son poste favori : celui d’observateur. Il ne le quittera plus. Il s’y « surinforme » vite et beaucoup, dans les pas des « casseurs d’identité » que sont Bernard Bazile ou Alain Séchas. À choisir, c’est d’ailleurs plutôt du côté d’une histoire européenne de la modernité qu’il creuse. Plus Mallarmé et Picabia qu’histoire canonique de l’art américain. De son propre aveu, coincé « entre deux générations », cultivant volontiers une position latérale, Scurti attaque, mais exige beaucoup. Et pourrait bien recentrer en occupant l’année prochaine le musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg.

Biographie

1965 Naît à Lyon.

Années 1980 Beaux-arts à Saint-Étienne et Grenoble.

1989 À Paris, s’inscrit à l’Institut des hautes études en arts plastiques créé par Pontus Hultén.

1993 Première exposition personnelle au Centre Pompidou.

2000 Enseigne la sculpture aux beaux-arts de Lyon.

2003 Rétrospective au Palais de Tokyo et au CNP.

2010 Exposition dans les cours publiques des Abattoirs à Toulouse.

Home-Street-Museum, Les Presses du réel, 35 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°625 du 1 juin 2010, avec le titre suivant : Franck Scurti - Le permutateur

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque