Dimanche 16 décembre 2018

Ernst Beyeler

L’assurance qualité d’une immense collection

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 27 septembre 2007 - 311 mots

Il avait tout juste la vingtaine quand il entra pour la première fois comme simple vendeur dans cette librairie spécialisée en livres anciens et en estampes, sise à Bâle, sa ville natale, au 9 de la Bäumleingasse. À 86 ans passés, Ernst Beyeler s’y trouve toujours. Après l’avoir rachetée en 1945 et transformée en galerie d’art en 1951, il en a fait un lieu incontournable de la scène artistique internationale, y organisant à ce jour plus de deux cent cinquante expositions.
Marchand d’art, Beyeler est un véritable esthète qui n’a qu’un seul mot à la bouche : la qualité. S’il ne s’est jamais considéré comme un découvreur, c’est qu’il avoue lui falloir du temps pour assimiler une œuvre. Beyeler est tout le contraire d’un homme pressé et son histoire est là pour le dire. Il a toujours su cependant saisir les occasions qui se présentaient à lui, achetant tout de go un lot de cent Paul Klee, puis de cent Giacometti, au grand collectionneur américain G. David Thompson.
Grand, le teint hâlé, le cheveu blanc, l’œil vif, Beyeler aime l’art de manière altruiste : il adore partager sa passion. Voilà dix ans, il a fait construire par Renzo Piano une fondation à son nom à la périphérie de Bâle. Monet, Rodin, Cézanne, Mondrian, Picasso... : on y trouve tous les ténors de l’art moderne dans un cadre naturel et architectural à l’unisson de leur talent (lire p. 88). De celui d’Ernst Beyeler, aussi, dont le regard ébloui est celui d’un simple amateur d’art, éclairé et passionné. 

Biographie

1921 Naissance à Bâle. 1940 Études d’économie et d’histoire de l’art à l’université. 1971 Cofondateur de « Art », la Foire internationale d’art de Bâle. 1987 Reçoit le titre de docteur honoris causa en philosophie de l’université de Bâle. 1997 Inauguration de la fondation Beyeler. 2001 Création de la fondation L’Art pour la forêt tropicale. 2007 « L’autre collection » (lire p. 88).

Galerie Beyeler, 9 Bäumleingasse, Bâle (Suisse) ; fondation Beyeler, Baselstrasse 101, Riehen/Bâle. www.beyeler.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°595 du 1 octobre 2007, avec le titre suivant : Ernst Beyeler

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque