Vendredi 14 décembre 2018

marchand

Emmanuel Moatti nouveau challenge

L'ŒIL

Le 1 décembre 2000 - 178 mots

À 34 ans, Emmanuel Moatti tente aujourd’hui l’aventure américaine. « Sinon, je ne le ferai jamais », avoue le marchand de dessins et tableaux français et italiens des XVIIe et XIXe siècles installé à Paris au 84, rue du Faubourg Saint-Honoré. « Mon père était antiquaire, mais je savais que je voulais travailler dans un autre domaine. » Après des études au Courtauld Institute de Londres, puis à l’École du Louvre, il s’oriente vers le dessin ancien et participe à la création du Salon du Dessin. Et puis, peu à peu, les tableaux ont supplanté les dessins. « D’ailleurs, à New York, nous inaugurons notre nouvel espace, situé dans le Fine Art Building, avec une exposition du peintre italien du XIXe siècle Giovanni Battista Camucini... J’avais envie de vivre aux États-Unis, le marché américain représentant déjà le tiers de mon activité.  » Et d’ajouter : « Ce qui me plaît dans cette histoire ? C’est le challenge. Je me donne quatre ans pour réussir. »

Emmanuel Moatti Gallery, 22 East 80th Street, New York, tél. 212. 744 9231.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°522 du 1 décembre 2000, avec le titre suivant : Emmanuel Moatti nouveau challenge

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque