Mercredi 12 décembre 2018

Duchamp en clair

Une biographie par Pierre Cabanne

Par Alain Cueff · Le Journal des Arts

Le 2 mai 1997 - 356 mots

Pierre Cabanne, qui fut son interlocuteur privilégié, brosse un nouveau portrait de Marcel Duchamp et met en valeur l’influence qu’il exerça sur la grande compagnie des artistes contemporains.

Marcel Duchamp est l’un des artistes les plus mystérieux du siècle et, à ce titre, l’un des plus commentés. Les exégètes auront tout essayé pour venir à bout d’une œuvre dont les répercussions sont inversement proportionnelles à ses dimensions : la sémiologie, les sciences occultes, la psychologie, l’érotologie et diverses branches de la philosophie ont été sollicitées pour décrypter les contradictions de ce singulier célibataire. Toutes les explications sont possibles, la plupart d’entre elles sont bonnes, aucune n’est suffisante. Pierre Cabanne eut avec Duchamp, quelque temps avant sa mort, des entretiens qui ont justement fait date, récemment réédités par les éditions Somogy. Le livre qu’il propose aujourd’hui est avant tout une "initiation", en effet simple autant que claire, et ne s’adresse pas à ceux qui ont quelque familiarité avec le père du "ready-made". On ne trouvera ici ni informations ni documents inédits susceptibles de faire évoluer sensiblement la connaissance ou la compréhension de Duchamp ni de comprendre les raisons profondes de son influence, sur laquelle insiste l’auteur. À la pointe extrême des avant-gardes, Duchamp a aussi construit son œuvre contre elles, s’employant entre autres à "déthéoriser" le Cubisme, à ruiner l’iconoclasme dadaïste, à saper les revendications surréalistes pour tendre le piège le plus élaboré et le plus efficace qui soit aux historiens et aux institutions.

Prodigieuse distance
De tous les portraits de l’artiste qui sont reproduits dans ce livre, celui qui met en présence Marcel et son frère Jacques Villon dans l’atelier de celui-ci, à Puteaux, est le plus parlant. Le peintre est avachi dans un fauteuil en osier à bascule devant un chevalet, tandis que son cadet tient à quelques pas une pose de dandy, affichant, en dépit des liens fraternels, les stigmates d’un ennui profond. Rien ne saurait mieux témoigner de sa légendaire indifférence, de la prodigieuse distance qu’il sut prendre vis-à-vis de l’art et de ceux qui le font.

Pierre Cabanne, Duchamp & Cie, éditions Terrail, 208 p., 129 F. jusqu’au 30 juin, 149 F. ensuite.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°37 du 2 mai 1997, avec le titre suivant : Duchamp en clair

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque