Vendredi 14 décembre 2018

Prix Duchamp 2012

Dewar & Gicquel - L’imaginaire et le faire

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 14 décembre 2012 - 324 mots

« Je regrette qu’on n’ait jamais élevé de statue à certains instruments usuels tels que la casserole, la bouteille, la roue, la brouette, etc., que dire, à plus forte raison, de l’objet surprenant que constituerait l’effigie en marbre d’une locomotive, de la lumière du gaz, du roulement à billes ou de la fontaine de Vaucluse ! »

Ainsi s’exprimait Robert Desnos en 1929-1930. Que le poète dorme en paix, la chose est advenue ! Daniel Dewar et Grégory Gicquel sont arrivés, et voilà même que, réalisant la figure gisante d’un plongeur sous-marin en dolérite, une roche à grain moyen proche du gabbro, ils ont décroché le prix Marcel-Duchamp 2012. Un prix pour le moins adapté à leur démarche, puisque celle-ci est à mi-chemin entre sculpture et ready-made. 

Originaires de Forest of Dean (Royaume-Uni) pour le premier, de Saint-Brieuc pour le second, Daniel Dewar, né en 1976, et Grégory Gicquel, né en 1975, se sont rencontrés à l’École des beaux-arts de Rennes. Une même passion pour les matériaux, une même curiosité pour les techniques et un même intérêt pour des sujets ordinaires les ont conduits à s’associer en vue de développer en binôme une production qui s’attache à considérer qu’il n’y a pas de « sujet noble » et de « sujet ignoble », comme le proclamaient les futuristes. Post-duchampiens et post-pop, Dewar et Gicquel appartiennent à une génération qui outrepasse toute idéologie pour ne prendre en considération que le pur plaisir de l’imaginaire et du faire. Dans une impatience à dresser face au monde des icônes inattendues.

Biographie

1976 et 1975 Nés respectivement à Forest of Dean en Angleterre et à Saint-Brieuc en Bretagne.

2000 Diplômés de l’École des beaux-arts de Rennes.

2007 « Nouvelles du monde renversé » au Palais de Tokyo.

2009 La « Force de l’art 02 » au Grand Palais.

2011 Exposition collective « Safari » au Lieu Unique à Nantes.

2012 Prix Marcel-Duchamp. Sont représentés par la Galerie Loevenbruck, Paris-6e.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°653 du 1 janvier 2013, avec le titre suivant : Dewar & Gicquel - L’imaginaire et le faire

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque