Mercredi 24 octobre 2018

Art contemporain

Départ du patron de la maison mère d’Art Basel

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 12 août 2018 - 356 mots

BÂLE / SUISSE

René Kamm est contraint à la démission après le retrait de Swatch du salon d’horlogerie Baselworld, manifestation phare de MCH Group.

René Kamm
René Kamm
Photo MCH Group

20 ans après son arrivée à MCH Group en tant que directeur de Baselworld, dont il a gravi tous les échelons avant d’en être directeur, René Kamm a dû quitter l’entreprise sur fond de litige avec Swatch. Le groupe horloger a en effet annoncé son intention de ne pas participer à l’édition 2019 du salon Baselworld, la plus grande manifestation d’horlogerie et de bijouterie dans le monde se tenant chaque année en mars à Bâle.

Swatch qui emploie plus de 31 000 personnes dans le monde est devenu un mastodonte du secteur de l’horlogerie.

Cette défection est un coup dur pour l’organisateur de salons qui a reconnu dans un communiqué que ce retrait « aura des conséquences sur les résultats 2019, encore difficiles à évaluer ». Plus inquiétant pour l’entreprise suisse, Nick Hayek, le patron de Switch Group a stigmatisé, « le manque de créativité et de courage » et « l’arrogance et le snobisme » de MCH Group, ajoutant que Baselworld « n’a plus de sens » ce qui a évidemment fortement déplu aux autres exposants et au-delà à la bourse inquiète pour le futur modèle économique de l’entreprise. Les investisseurs ont immédiatement sanctionné cette nouvelle par une baisse de près de 10 % de l’action de MCH Group.

René Kamm paye aussi sans doute l’extension des halls d’exposition à Bâle en 2013 qui a couté plus de 430 millions de francs suisses (selon Le Temps), soit 380 millions d’euros, sans que cet investissement n’ait été rentabilisé. MCH Group a dû passer une dépréciation dans la valeur des bâtiments de 90 millions d’euros, provoquant une perte de 96 millions d’euros pour l’exercice 2017. MCH reconnait que « l’exercice 2018 sera encore difficile en raison d’une baisse attendue dans l’activité salon et événements ».

MCH doit se battre avec de nombreux concurrents, Reed (organisateur de la FIAC), Informa, Messe Frankfurt … Il s’est lancé depuis peu dans l’acquisition ou la prise de participation dans plusieurs salons d’art : Masterpiece et l’organisateur d’Art Düsseldorf en 2017 et la création de nouveaux salons tel que Art SG (Singapour).

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque