Dimanche 22 septembre 2019

Delphine Lévy : « Nous avions la volonté de restaurer le patrimoine des musées de la Ville de Paris »

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 28 août 2019 - 659 mots

Delphine Lévy est directrice de Paris Musée, qui regroupe depuis 2013 les quatorze Musées gérés par la Ville de Paris. parismusees.paris.fr

Entre avril 2019 et avril 2020, huit musées de la Ville de Paris rouvrent successivement leurs portes, pourquoi cet embouteillage ?

Tous ces travaux ont été annoncés en 2015 par Anne Hidalgo et doivent donc s’achever avant la fin de son mandat. Après l’annonce des chantiers, il a fallu concevoir ces rénovations, passer les marchés, réaliser les travaux et la muséographie et restaurer les œuvres. C’est pourquoi la dernière année de la mandature est jalonnée par les réouvertures.

Quels sont les principaux enjeux de ces chantiers ?

Le point de départ a été l’accessibilité à tous les publics, qui est une obligation légale. Au terme de ces chantiers, tous les musées, sauf Cognacq-Jay qui est encore en phase d’études, seront aux normes d’accessibilité, sous réserve de quelques dérogations patrimoniales. Mais nous avions surtout la volonté de restaurer le patrimoine exceptionnel des musées de la Ville de Paris, en particulier leurs bâtiments remarquables. Ces interventions avaient aussi pour vocation d’améliorer la conservation des œuvres. Nous avons également mené un travail colossal de restauration des collections, par exemple pour la maison d’exil de Victor Hugo à Guernesey, Hauteville House, entièrement restaurée en avril dernier. Pour le seul Musée Carnavalet-Histoire de Paris, ces restaurations représentent 4 millions d’euros. La muséographie a été systématiquement repensée pour mieux présenter et expliquer les œuvres. L’ambition est de donner des clefs de compréhension à tous les types de publics : par exemple, à Carnavalet, 10 % des œuvres seront exposées à hauteur d’enfant, avec des cartels rédigés avec des enfants. Nous avons également travaillé sur la qualité de visite en améliorant l’accueil, en créant des salons de thé et en rénovant les jardins…

Quels sont les événements majeurs de la rentrée ?

L’événement phare est l’ouverture du nouveau Musée de la Libération de Paris-Musée du général Leclerc-Musée Jean Moulin, inauguré le 25 août à l’occasion du 75e anniversaire de la Libération. Le précédent musée, qui manquait de visibilité, a déménagé place Denfert-Rochereau dans les pavillons conçus par Ledoux au XVIIIe siècle ; un emplacement qui fait sens, car il est situé au-dessus du PC de Rol-Tanguy, qui sera visitable pour la première fois. Le nouveau musée bénéficie aussi d’une muséographie plus évocatrice et adaptée au public actuel, et multiplie les outils interprétatifs. La Maison de Balzac dispose désormais d’un parcours des collections revisité et d’un jardin rénové doté d’un salon de thé. En octobre, nous rouvrons ensuite l’un de nos fleurons : le Musée d’art moderne de Paris. Nous avons mené un vaste chantier pour restaurer le parvis et les sculptures, proposer un nouveau parcours des collections, améliorer l’accueil en retrouvant l’architecture de 1937 du hall. Nous sommes aussi en train de doubler les surfaces d’exposition du Palais Galliera, de créer un salon de thé pour la Maison de Victor Hugo et de réaménager le parcours permanent du Musée Cernuschi. Enfin, le principal chantier de la mandature s’achèvera au printemps 2020 avec la réouverture du Musée Carnavalet. Ce musée consacré à l’histoire de Paris a été restauré et repensé pour renforcer la cohérence du parcours, en préservant le premier étage iconique avec ses célèbres period rooms. On commencera désormais la visite par une introduction à Paris, et le parcours chronologique ira du Mésolithique jusqu’au XXIe siècle, alors qu’auparavant il s’arrêtait au début du XXe.

Chantiers 

Depuis la création de l’établissement public Paris Musées en 2013, la quasi-totalité des musées de la Ville a bénéficié d’importants travaux de rénovation.

110 millions € 

Dont 90 apportés par la Ville de Paris : c’est le budget des travaux programmés entre 2015 et 2020 par la Municipalité pour rénover plusieurs des musées dont elle a charge.

 

« Plus de la moitié des établissements culturels de Paris sont en travaux. Rénovation, meilleur accueil et accessibilité, le confort de visite est privilégié. » - Anne-Marie Kleiber, Le Journal du Dimanche, 8 mai 2019.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°726 du 1 septembre 2019, avec le titre suivant : Delphine Lévy : « Nous avions la volonté de restaurer le patrimoine des musées de la Ville de Paris »

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque