Dimanche 8 décembre 2019

De Rodolphe II à Kafka

Le Journal des Arts

Le 19 avril 2002 - 321 mots

Après la saison hongroise en 2001 vient le tour de la République tchèque cette année, avec un ensemble de manifestations culturelles réunies sous le titre (pas très heureux) « Bohemia magica ». Entre autres événements sont programmées d’alléchantes expositions.

PARIS - Après une évocation cet été de la Prague de l’empereur Rodolphe II, qui était alors un des principaux foyers du Maniérisme européen (“Praga magica 1600”, 28 juin-29 septembre, Musée Magnin, Dijon), deux importantes expositions montreront à l’automne l’enracinement de l’art baroque en terre tchèque : “Lumières et ténèbres, art et civilisation du baroque en Bohême” (12 octobre-15 janvier 2003), au Palais des beaux-arts de Lille, et “La Moravie au baroque, 1670-1790” (5 novembre-4 février 2003), au Musée des beaux-arts de Rennes.

La participation des Tchèques à l’aventure de l’art moderne n’a pas été moins significative, et s’est faite en relation avec la France, comme le rappellera l’exposition du Musée d’Orsay consacrée aux œuvres graphiques réalisées par Frantisek Kupka avant 1914 (24 juin-6 octobre). Le Musée Picasso s’attachera, lui, à dévoiler la figure de l’historien de l’art Vincenc Kramar, qui fut non seulement un théoricien rigoureux du Cubisme mais aussi un collectionneur averti des avant-gardes (23 octobre-23 janvier). Dans le domaine de la photographie, le grand événement sera sans aucun doute la rétrospective consacrée à Josef Koudelka par les Rencontres internationales de la photographie d’Arles (6 juillet-8 septembre, lire p. 7). Au-delà de la dimension patrimoniale, ce type de manifestations offre une vitrine sans pareil à la création contemporaine, des arts plastiques à la danse, du cinéma au théâtre.

À voir également

- « Toyen, une femme surréaliste » (28 juin-30 septembre) au Musée d’art moderne de Saint-Étienne.

- « Josef Sudek, vues panoramiques » (11 septembre-22 octobre) à la Maison européenne de la photographie, à Paris.

- « Peintres de l’école de Barbizon de la Galerie régionale de Liberec » (20 septembre, 1er décembre), au Musée municipal de l’école de Barbizon.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°147 du 19 avril 2002, avec le titre suivant : De Rodolphe II à Kafka

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque