Dimanche 16 décembre 2018

Cieslewicz toujours à l’affiche

Le Journal des Arts

Le 16 avril 2004 - 190 mots

Le Festival international de l’affiche et des arts graphiques de Chaumont n’avait sûrement pas besoin de la Saison polonaise pour consacrer une exposition à Roman Cieslewicz (1930-1996) tant le travail de ce dernier est ancré dans l’inconscient du graphisme français. En Pologne, Cieslewicz est associé à l’École de l’affiche polonaise des années 1950 et sa notoriété dépasse largement les frontières de son pays. Cela ne l’empêchera pas de remettre en cause ses techniques et son esthétique lors de son arrivée en France en 1971. Collaborateur des magazines Vogue et Elle, il a également assuré la direction artistique de la revue Opus International et réalisé les visuels de nombreuses expositions. Membre du groupe Panique, fondé par Topor, il sera à l’origine en 1976 du premier numéro de Kamikaze. L’occasion est donc bienvenue pour considérer les développements de cette œuvre, mais aussi l’empreinte décisive d’une formation en Pologne, nourrie des avant-gardes abstraites du début du siècle.

ROMAN CIESLEWICZ, dans le cadre du 18e Festival international de l’affiche et des arts graphiques de Chaumont, du 15 mai au 27 juin, 7-9, avenue Foch, 52000 Chaumont, tél. 03 25 03 86 80, tlj 14h-18h, www.ville-chaumont.fr/festival-affiches

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°191 du 16 avril 2004, avec le titre suivant : Cieslewicz toujours à l’affiche

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque